RMC

Mort de Kobe Bryant: l'enquête pour définir les circonstances de l'accident a commencé

Selon l'enregistrement dévoilé par le site Live ATC, l'appareil allait dans la mauvaise direction et volait trop bas.

Deux jours après la mort tragique de la star du basket Kobe Bryant dans un accident d’hélicoptère, l’enquête débute à peine, mais celle-ci devrait prendre du temps. Lundi, le site Live ATC a publié une discussion entre le pilote de l’appareil et les tours de contrôle. 

Il en ressort que dimanche matin, le brouillard rend la visibilité très mauvaise. Dix minutes après le décollage, on entend les contrôleurs aériens demande au pilot de l'hélicoptère pourquoi il remonte vers le nord alors que ce n’est pas sa destination. Le pilote obtient l'autorisation de changer cap vers sud-ouest. Mais pendant 20 secondes, le pilote ne répond plus aux contrôleurs, alors que l'on voit l'hélicoptère avancer rapidement sur l'écran radar.

Pas de boîte noire

Le contrôleur avertit le pilote : "Vous volez trop bas pour que l'on continue à vous suivre". Toujours pas de réponse, et l'appareil disparaît des écrans.

Mauvaise météo, défaillance technique ou erreur humaine... les enquêteurs n'excluent pour le moment aucune piste. Mais ils s'attendent à une enquête longue.

Peu d'informations probantes ont été enregistrées sur "une scène d'accident vraiment terrible", ainsi qualifiée par Jennifer Homendy de l'agence américaine chargée de la sécurité dans les transports, qui a précisé que "les débris étaient éparpillés sur environ 180 mètres".

"Cinq jours sur place"

"Nous ne sommes pas ici pour déterminer la cause de l'accident, nous ne la déterminerons pas sur cette scène", a-t-elle poursuivi, ajoutant que l'appareil n'avait pas de boîte noire car celle-ci n'était pas nécessaire sur ce type d'hélicoptère. "Nous serons là, environ cinq jours sur place, pour recueillir des preuves périssables", a-t-elle "anticipé", signe des difficultés auxquelles font face les enquêteurs sur les lieux du sinistre, difficilement accessibles dans les collines escarpées de Calabasas.

Alex Villanueva, le shérif du comté de Los Angeles, a pour sa part expliqué que les médecins légistes étaient toujours en phase de collecte et d'identification "des restes" des corps des victimes. "C'est une tâche très difficile, ça va prendre du temps", a-t-il déclaré.

Outre Kobe Bryant, sa fille Gianna ainsi que sept autres personnes ont été tuées dans le crash.

Benjamin Smadja avec Guillaume Descours