RMC

Mort de la Reine Elizabeth II à l'âge de 96 ans

La Reine Elizabeth II est morte ce jeudi 8 septembre 2022 en Ecosse, après 70 ans de règne sur le Royaume-Uni. Son fils Charles va lui succéder sous le nom "Charles III".

Une figure éternelle du Royaume-Uni s’est éteinte. La Reine Elizabeth II est morte ce jeudi 8 septembre 2022 dans sa résidence estivale du château de Balmoral en Ecosse.

Née le 21 avril 1926 à Londres, Elizabeth Alexandra Mary de la dynastie des Windsor, était âgée de 96 ans et a battu tous les records de longévité, régnant pendant 70 années sur le Royaume-Uni et les royaumes du Commonwealth. Sa santé de fer s’était légèrement dégradée ces dernières années, la conduisant à réduire au strict minimum ses apparitions publiques.

Charles nouveau souverain

Née Princesse Elizabeth de York, premier enfant du Roi George VI et de la Reine Elizabeth, elle a accédé au trône le 6 février 1952 à l’âge de 25 ans, à la suite de la mort de son père.

Ambulancière militaire après le Seconde Guerre mondiale, elle s’est mariée en 1947 au Prince Philip, Duc d’Edimbourg, décédé en 2021, et avait 4 enfants : Charles, Anne, Andrew et Edward.

C'est ainsi au tour de son fils aîné et héritier, le Prince Charles de Galles, de devenir le Roi Charles III.

Une longévité hors-norme

Le pays venait de célébrer en 2022 le jubilé de platine d’Elizabeth II, marquant ses 70 ans de règne. Jamais une Reine n’était restée si longtemps sur le trône. La monarque a ainsi croisé la route de 15 différents Premiers ministres, de Winston Chruchill à Liz Truss, qu’elle a chargé de nommer un gouvernement pas plus tard que mardi 6 septembre 2022. Elle régnait mais ne gouvernait pas, ayant un devoir de neutralité politique.

"Her Majesty The Queen" -son titre officiel- a réalisé plus de 300 visites d'Etat à travers le monde, dont 5 en France. Sa première visite dans l’Hexagone remonte à 1957 sous… René Coty, avant un dernier séjour remontant à 2014 durant le quinquennat de François Hollande, à l’occasion des 70 ans du débarquement en Normandie.

De la Seconde Guerre mondiale au Brexit, 70 ans d’Histoire

Elizabeth II a été témoin et participante de la grande histoire des XXe et XXIe siècle. Elle a ainsi participé à l’âge de 19 ans aux célébrations de la capitulation allemande du 8 mai 1945, se faufilant totalement incognito dans les rues de Londres avec sa sœur Margaret. "J’avais tellement enfoncé ma casquette d’uniforme qu’elle était presque en dessous de mes yeux", s’amusait-elle au micro de la BBC en 1985, se souvenant de vagues de bonheur et de soulagement dans la capitale anglaise sévèrement bombardée les années précédentes par l’Allemagne nazie.

Elizabeth II a également connu toute la période de décolonisation de l’Empire Britannique dans les années ‘60 et ‘70. Plus de 20 pays ont obtenu leur indépendance de l’Empire britannique à cette période qui verra aussi le Royaume-Uni tenter de se rapprocher de l’Europe à partir de 1973.

Les années 90 ont été compliquées pour la monarchie britannique marquée par les scandales à répétition, la montée d’un sentiment anti-monarchie au vu de la fortune royale, et de la mauvaise gestion de la mort de Lady Diana en 1997, un an après son divorce du Prince Charles.

Après cette phase de désamour, les dernières années d’Elizabeth II lui ont été plus favorables. Elle est redevenue respectée et appréciée au fil du XXIe siècle.

L’histoire européenne du Royaume-Uni s’est en revanche stoppée net en 2016 avec le Brexit, Elizabeth II ayant pris acte du résultat du référendum de sortie de l’UE, un des derniers grands événements historiques qu’Elizabeth II aura connu sous son règne.

James Abbott