RMC

Percée de l'extrême droite lors de régionales en Allemagne: "On n'est pas à la veille d'une prise de pouvoir de l'AfD" affirme Hans Stark

Lors d'élections régionales en Allemagne, le parti d'extrême droite de l'AfD est arrivé en deuxième position, avec des scores de 27,5% en Saxe et de 22,5% dans le Brandebourg.

Score historique, mais pas de victoire pour l'extrême droite allemande, lors d'élections régionales en Allemagne. Annoncé favori des sondages, le parti d'extrême droite "L'alternative pour l'Allemagne", plus connu sous le nom de l'AfD n'a pas remporté les régions du Brandebourg et de la Saxe.

Dans ces territoires situés en Allemagne de l'Est, la partie anti-migration arrive en 2e position, avec des scores entre 27,5% en Saxe et de 22,5% dans le Brandebourg.

Pas de prise de pouvoirs dans les années à venir

La CDU et le SPD, partis conservateurs et progressistes respectivement conservent donc le pouvoir dans ses régions. Mais c'est un avertissement pour la coalition d'Angela Merkel. Malgré cette progression spectaculaire pour ce parti créé en 2013, il ne devrait pas arriver au pouvoir dans les années à venir d'après Hans Stark, spécialiste de l'Allemagne à l'Institut Français des Relations Internationales. 

"Le résultat est contrasté. L’AfD a doublé son score par rapport aux dernières élections régionales, mais on voit mal aller au-delà des 30% et surtout un jour être en mesure de prendre le pouvoir. Donc ça restera un parti encombrant, difficile, bruyant, qui pèsera sans doute dans la qualité du débat politique. Mais on n’est pas à la veille d’une prise de pouvoir de l’AfD en Allemagne ni à l’échelle régionale et encore moins à l’échelle nationale bien entendue", explique-t-il.

Alfred Aurenche avec Guillaume Descours