RMC

Pourquoi le Front National et ses militants se réjouissent de la victoire de Donald Trump

-

- - -

L'élection du candidat républicain à la présidentielle américaines est vu comme une bonne nouvelle par le Front National et ses militants, qui se délectent de l'erreur magistrale des sondages. RMC a rencontré des militants gonflés à bloc par la victoire de Donald Trump.

Marine Le Pen a été la première dirigeante politique française à féliciter Donald Trump mercredi, avant même l'officialisation de sa victoire à la présidentielle américaine. Il faut dire qu'au Front National, la victoire du candidat républicain est une bonne nouvelle. "Ce qui s'est passé cette nuit n'est pas la fin du monde, mais la fin d'un monde, a réagi la présidente du Front National. La décision du peuple américain doit s'interpréter comme la victoire de la liberté. C'est une bonne nouvelle pour notre pays". Le FN voit dans l'élection de Donald Trump l'échec de la diabolisation du parti d'extrême-droite français.

"On a fêté ça au champagne"

D'ailleurs, côté militant, on affirme voir beaucoup de similitudes et de proximité entre le parcours de Donald Trump et celui de la présidente du FN. C'est pourquoi, dès mercredi matin, Jean-François Luc, conseiller régional FN, "est allé avec quelques amis boire le champagne pour fêter cette victoire". Le point commun entre Trump et Le Pen ? "C'est la diabolisation dont il est victime depuis le début de sa campagne. Il n'est pas spécialement sexiste, il n'est pas raciste. Il a pu faire de temps en temps quelques plaisanteries qui ont été volontairement mises en exergue par une volonté des médias. C'est typiquement ce qu'on peut observer contre le Front National, donc pour cette raison ça nous l'a rendu sympathique."

"Ne plus croire les faux sondages"

Pour Enzo Alias-Blanes, militant au Front National jeune, l’élection de Trump pourrait clairement servir les intérêts de Marine Le Pen. "Ça encourage les peuples à ne plus croire dans les faux sondages : ces sondages qui disent 'le Brexit ne passera pas', ou 'Trump ne passera pas'.

Ça permet de réaliser que les sondages sont à la rue et que donc tout est possible pour Marine Le Pen en 2017. Les oubliés se retrouvent dans le discours de Trump et de Marine Le Pen, et se disent que le système peut changer vraiment et concrètement.

Pour ça il faut aller voter", encourage ce jeune militant, gonflé à bloc par l'accession du fantasque républicain à la Maison Blanche.

P. Gril avec Lionel Dian