RMC

Russie: les personnes mobilisées ne pourront plus avoir de passeport international

La Russie a annoncé, ce mercredi, qu'elle ne délivrerait plus de passeports aux personnes mobilisées par l'armée, alors que des dizaines de milliers de Russes ont déjà fui vers l'étranger. Ce passeport international est nécessaire pour se rendre dans la plupart des pays étrangers, à quelques exceptions près.

Les images des dizaines de milliers de Russes fuyant le pays sont largement relayées sur les réseaux sociaux. La semaine dernière, Vladimir Poutine a annoncé une mobilisation "partielle" pour la guerre en Ukraine.

Si seuls les réservistes et les personnes avec une expérience militaire étaient censés être mobilisés, environ 300.000 Russes, il semblerait que ce chiffre soit bien plus haut. Des personnes âgées, malades ainsi que des étudiants ont bel et bien été mobilisés.

Alors, depuis, de nombreuses personnes tentent de fuir, par tous les moyens, pour ne pas aller combattre. En réponse, la Russie a annoncé, ce mercredi 28 septembre 2022, qu'elle ne délivrerait plus de passeports à ceux qui sont mobilisés par l'armée.

Une fermeture des frontières à venir?

"Si un citoyen a déjà été appelé pour effectuer son service militaire ou s'il a reçu une convocation (pour la mobilisation ou la conscription), le passeport international lui sera refusé", peut-on lire sur le portail d'information du gouvernement.

Un passeport international nécessaire pour se rendre dans la plupart des pays étrangers. Quelques-uns ne le demandent pas, tels que l'Arménie, le Bélarus, le Kazakhstan ou encore le Kirghizistan.

Certains Russes redoutent même une fermeture des frontières. Les services de sécurité ont installé, mardi, un bureau de mobilisation "mobile" à la frontière avec la Géorgie, pour intercepter ceux qui chercheraient à échapper à l'armée.

AB avec AFP