RMC

"Se casser le bras", "quitter la Russie": ces Russes qui veulent éviter la mobilisation partielle

De nombreux Russes se sont rués sur les billets d'avion vers l'étranger après l'annonce de la mobilisation partielle par Vladimir Poutine. Les laissés pour compte se sont contentés d'effectuer massivement des recherches Google parfois particulières pour éviter

En Russie, l'annonce par Vladimir Poutine de la mobilisation partielle de 300.000 réservistes pour tenter de donner un nouvel élan à son offensive en Ukraine, ne ravit pas tout le monde.

Ainsi, les allers simples depuis Moscou pour Tbilissi en Géorgie, Istanbul et Turquie et Erevan en Arménie, les trois destinations favorites des Russes qui fuient le pays et qui ne demandent pas de visas, étaient tous complets sur le moteur de recherche de vol russe Aviasales. D'ailleurs, les recherches Google pour trouver le site Aviasales ont explosé ce mercredi matin.

Face à l'afflux des demandes, les autorités russes ont demandé aux compagnies aériennes d'arrêter de vendre des billets d'avions à tous les hommes âgés entre 18 et 65 ans, sauf s'ils bénéficient d'une autorisation du ministère de la Défense, a assuré le site d'information spécialisé Airlive.

Les requêtes internet via Google en Russie pour le moteur de recherche de billet d'avion local Aviasales
Les requêtes internet via Google en Russie pour le moteur de recherche de billet d'avion local Aviasales © Capture d'écran

"Comment se casser le bras"

Autre requête populaire, "comment quitter la Russie", a connu un pic ce mercredi matin, réalisée 100 fois plus qu'à l'accoutumée. Les vols intérieurs en direction de villes proches des frontières du pays ont eux aussi explosé a constaté l'AFP.

Ainsi, les vols reliant Moscou à Vladikavkaz près de la frontière géorgienne dans le sud du pays, se vendaient pour plus de 750 dollars contre à peine 70 dollars habituellement. Une requête un peu particulière était également en hausse: "Comment se casser le bras", avait été réalisée elle aussi 100 fois plus que d'habitude.

La requête "comment se casser le bras" en Russie et son pic le 21 septembre 2022
La requête "comment se casser le bras" en Russie et son pic le 21 septembre 2022 © Capture d'écran

300.000 réservistes

En février dernier, quelques semaines après le début de l'offensive russe en Ukraine, un premier exode de Russes opposés à la guerre ou craignant déjà une mobilisation, avait eu lieu. Aucune estimation officielle n'a été rendue publique, mais il avait concerné au moins des dizaines de milliers de personnes, estime l'AFP.

La mobilisation décrétée ce mercredi doit concerner dans un premier temps 300.000 réservistes, mais selon le ministre de la Défense assure pouvoir mobiliser au total 25 millions de Russes.

G.D.