RMC

Tensions entre l'Ukraine et la Russie: ce qu'il faut attendre de la visite d'Emmanuel Macron à Moscou

Emmanuel Macron est attendu ce lundi au Kremlin, où il doit rencontrer Vladimir Poutine. Le chef de l'Etat se veut réaliste quant aux résultats qu'il peut obtenir mais souhaite tenter d'éviter une dégradation de la situation à la frontière ukrainienne.

C'est un déplacement sous haute tension ce lundi à Moscou qui attend Emmanuel Macron, quelques heures seulement après l'arrivée en Pologne de nouveaux renforts américains. Le chef de l'Etat, qui n'a pas rencontré physiquement Vladimir Poutine depuis de longs mois, veut renouer les fils du dialogue et faire retomber la pression à la frontière entre la Russie et l'Ukraine. 150.000 soldats russes y sont actuellement postés, de quoi renverser le pouvoir ukrainien en 48h selon des responsables américains.

Il est attendu en fin de journée, pour un dialogue en tête-à-tête avec Vladimir Poutine, exclusivement accompagnés de traducteurs et preneurs de note. Une décision prise afin de ne pas être influencés par leurs équipes, et rendre le dialogue le plus ouvert possible.

Emmanuel Macron reste réaliste quant aux résultats qu'il peut obtenir, mais il souhaite avant tout d'éviter une dégradation de la situation :

"Il faut être très réaliste. Nous n'obtiendrons pas de gestes unilatéraux, mais il est indispensable d'éviter une dégradation de la situation avant de bâtir des mécanismes et des gestes de confiance réciproques", assure le chef de l'Etat au JDD.

>> Tous les podcasts RMC

Vers une invasion à grande échelle de l'Ukraine?

Emmanuel Macron sait qu'il n'obtiendra pas de retrait des troupes à l'issue de sa visite ce lundi soir mais espère néanmoins décrocher "un geste d'apaisement" de Vladimir Poutine.

Le chef de l'Etat se rendra ensuite mardi à Kiev en Ukraine. Une mission diplomatique mais aussi politique pour le président de la République, pas encore candidat à sa propre succession. 

Les renseignements américains estiment que la Russie accentue les préparatifs d'une invasion à grande échelle de l'Ukraine. Les Russes pourraient être prêts à une invasion de grande échelle de l'Ukraine d'ici à la mi-février, les renseignements affirment qu'elle dispose déjà de 70% du dispositif le permettant. Mais Moscou dément toute volonté d'invasion et affirme vouloir seulement garantir sa sécurité.

>> A LIRE AUSSI - Scandale Orpea: l'ex-DG s'explique sur la vente de ses actions avant la publication du livre

Jérémy Trottin (avec Guillaume Dussourt)