RMC

Tensions franco-italiennes: "Jouer l'apaisement", la stratégie de Macron face à Conte

Fin du psychodrame politique dans le dossier de l'Aquarius: le rendez-vous entre Emmanuel Macron et son homologue italien Giuseppe Conte est finalement maintenu. Les deux chefs d'Etat ont un déjeuner de travail pour dépasser les tensions.

Le président français Emmanuel Macron reçoit vendredi le chef du gouvernement italien Giuseppe Conte pour tenter de clore une semaine de fortes tensions entre Paris et Rome sur fond de crise migratoire qui frappe l'Europe en général et l'Italie en particulier.

Ces derniers jours ont été ponctués d'éclats de voix entre les deux pays, traditionnels alliés et membres fondateurs de l'Union européenne, à cause de l'errance de l'Aquarius, navire chargé de plus de 600 migrants clandestins que l'Italie a refusé de laisser accoster.

Si Emmanuel Macron avait mis le feu aux poudres en taxant le gouvernement italien de cynisme, jouer l'apaisement est dorénavant la stratégie d'Emmanuel Macron.

Objectif: préparer le conseil européen de fin juin et pourquoi pas, trouver des points d'accord. 

Hors de question de laisser penser que Matteo Salvini décide pour l'ensemble du gouvernement italien. Le président du conseil est Giuseppe Conte, c'est donc avec lui que le chef de l'Etat va discuter. Mais discuter ne veut pas dire faire preuve de naïveté. "On sait quelles sont les formations politiques qui composent le gouvernement italien", lâche un conseiller.

D'ailleurs ces coups d'éclats ne sont pas sans rappeler la façon de gouverner d'un Donald Trump par exemple. A cela, l'Elysée oppose son réalisme. "Nous on met les mains dans le cambouis. En Libye par exemple, c'est l'une des routes principales", indique un diplomate. "Nous n'avons aucun intérêt à nous brouiller avec l'Italie", ajoute un bon connaisseur du dossier. Objectif de ce déjeuner donc: préparer le conseil européen de fin juin. Et pourquoi pas, trouver des points d'accord. 

Elisa Bertholomey (avec J.A.)