RMC

Ukraine: Kiev accuse Moscou d'avoir "kidnappé" un responsable de la centrale de Zaporijjia

La centrale nucléaire Zaporijjia en Ukraine (photo d'illustration).

La centrale nucléaire Zaporijjia en Ukraine (photo d'illustration). - Wikimedia commons Rehman

L'Ukraine a accusé la Russie, ce mardi, d'avoir "kidnappé" le directeur général adjoint des ressources humaines de la centrale nucléaire de Zaporijjia. Ce jour est également marqué par la rencontre entre Rafael Grossi, le directeur général de l'Agence internationale de l'énergie atomique et Vladimir Poutine.

L'Ukraine accuse la Russie d'avoir enlevé le directeur général adjoint des ressources humaines de la centrale nucléaire de Zaporijjia (sud), Valériï Martyniouk.

"Hier, des terroristes russes ont kidnappé (...) M. Martyniouk, le retenant dans un lieu inconnu et utilisant probablement les méthodes de torture et d'intimidation qui leur sont propres", a fustigé l'opérateur nucléaire ukrainien de la centrale de Zaporijjia, Energoatom, ce mardi.

"Les Russes tentent d'obtenir des informations indispensables sur les dossiers personnels des employés de la centrale (...) afin de forcer le personnel ukrainien à travailler pour Rosatom (l'opérateur russe) dès que possible", a encore accusé Energoatom.

La Russie s'est approprié la centrale

La semaine dernière, la Russie s'était formellement appropriée la centrale nucléaire de Zaporijjia qu'elle occupe militairement depuis mars, une décision condamnée par Kiev.

Energoatom a également "appelé le directeur général de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) Rafael Grossi et l'ensemble de la communauté international à prendre toutes les mesures possibles pour la libération immédiate de M. Martyniouk".

Dans l'après-midi, ce mardi, Rafael Grossi doit échanger avec le président russe Vladimir Poutine à Saint-Pétersbourg, notamment sur le sujet délicat de la sécurité de la centrale de Zaporijjia, la plus grande d'Europe.

Le directeur de la centrale, Igor Mourachov, avait été arrêté début octobre par la Russie et détenu pendant plus de deux jours avant d'être relâché. Un nouveau directeur ukrainien a depuis été nommé.

AB avec AFP