RMC

Jean-Jacques Urvoas: "Il faut construire davantage de prisons"

Jean-Jacques Urvoas, ce mercredi chez Jean-Jacques Bourdin.

Jean-Jacques Urvoas, ce mercredi chez Jean-Jacques Bourdin. - RMC Découverte

Depuis mardi, la France ne respecte pas le principe de "l'encellulement individuel" dans ses prisons, en surpopulation constante depuis des années. Une situation dénoncée ce mercredi chez Jean-Jacques Bourdin par le président PS de la commission des lois de l'Assemblée, Jean-Jacques Urvoas.

Depuis mardi, la France est hors-la-loi. Notre pays ne respecte pas une obligation inscrite dans la loi depuis bientôt 140 ans: l'emprisonnement en cellule individuelle. Réaffirmé en 2000 dans la loi sur la présomption d'innocence, le principe de "l'encellulement individuel", qui figure dans la loi depuis 1875 sans jamais être appliqué, a fait l'objet de plusieurs moratoires, dont le dernier expirait ce mardi. Concrètement, des détenus peuvent désormais saisir les tribunaux administratifs de cette violation de leurs droits.

Selon les chiffres de l'administration pénitentiaire, seuls 39% des détenus vivent seuls en cellule. Ce chiffre tombe à 16% en maison d'arrêt, qui accueille les détenus en attente de jugement. Il y a 66.530 personnes incarcérées en France pour 57.600 places, soit un taux d'occupation de 115%. Selon l'Administration pénitentiaire, les prisons comptent 1.065 matelas au sol.

"Des cellules de 9m2, occupées par trois personnes"

La priorité, c'est donc de construire davantage de places de prisons. C'est le message martelé ce mercredi sur RMC par Jean-Jacques Urvoas, député PS du Finistère et président de la commission des lois de l’Assemblée nationale. "Il faut construire davantage de places de prisons pour fermer celles qui sont vieilles, a-t-il estimé chez Jean-Jacques Bourdin. Il a pris l'exemple de la prison de Béthune, "construite en 1895 et qui comprend 160 cellules pour 400 détenus".

"Dans les prisons (où sont effectuées les peines), il y a le respect de l'encellulement individuel, ce qui est moins le cas dans les maisons d'arrêt, où sont placés les détenus en attente de jugement. C'est paradoxal, parce que quand on est condamné on est mieux traité que quand on est présumé innocent. Quand vous voyez des cellules de 9m2, occupées par trois personnes qui attendent un jugement, dans lesquelles ils y passent 22 heures sur 24... Donc oui, il faut construire des prisons".

"Financer 6.000 places de prison d'ici 2017"

"L'objectif du gouvernement est de financer 4 à 6.000 places de prison d'ici 2017", a déclaré Jean-Jacques Urvoas. Alors que pendant le quinquennat de Nicolas Sarkozy, on n'a construit que 2.000 places supplémentaires". Mais ce n'est pas la seule solution avancée par le président de la commission des lois de l’Assemblée nationale, qui plaide également pour "les aménagements de peine". "Les juges devraient faire œuvre de discernement et proposer autre chose que l'incarcération", a-t-il souhaité.

[VOTEZ] - Faut-il construire davantage de prisons?


Suivez Jean-Jacques Bourdin sur Twitter Follow @JJBourdin_RMC
Réagissez sur le compte Twitter d'RMC avec le hashtag #BourdinDirect Tweet #Bourdindirect

Philippe Gril avec Jean-Jacques Bourdin