RMC

Kouchner: "Il faut mettre en place un centre d’accueil sous contrôle européen"

Bernard Kouchner a prôné la création d'un centre d'accueil unique des migrants.

Bernard Kouchner a prôné la création d'un centre d'accueil unique des migrants. - AFP

Ce jeudi dans Les Grandes Gueules, Bernard Kouchner a prôné la création d’un centre unique d'accueil des migrants en Méditerranée, sur le modèle d'Ellis Island aux États-Unis.

Depuis janvier, ils sont 300.000 à avoir traversé la Méditerranée, et 140.000 ont emprunté la route des Balkans. Alors que la crise des migrants inquiète de plus en plus, une photo insoutenable d'un petit Syrien de trois ans, mort noyé dans le naufrage d'une embarcation de migrants tentant de rejoindre la Grèce, bouleverse l’Europe.

"Que ce soit une île ou un centre, peu importe"

L’ex ministre des Affaires étrangères Bernard Kouchner a avancé l’idée de créer centre unique d'accueil sur une île de la Méditerranée sur le modèle d'Ellis Island aux États-Unis.

"Il faut mettre en place un centre d’accueil, qui soit humain, qui soit coordonné avec les secours, afin que l’on meurt de moins en moins en mer", a déclaré Bernard Kouchner ce jeudi dans Les Grandes gueules sur RMC. "Un centre d’accueil qui dispense des soins, donne à manger, réconforte. Et qui soit, c’est essentiel, un territoire sous contrôle européen. Que ce soit une île, que ce soit un centre, peu importe".

"C'est la responsabilité de l'Europe"

Avec cette question: où un tel centre pourrait-il être situé? "Il faut que les groupes qui recensent les sites pour la Méditerranée, se mettent au travail et se réunissent ensemble", a poursuivi l’ex ministre sous l’ère Sarkozy. "J’ai dit une île parce que ça serait plus simple, mais ça peut être sur une des côtes méditerranéenne, ou même en Syrie, à condition qu’il soit sécurisé". 

"Mais quoi qu’il en soit, il faut que cela soit européen", a martelé Bernard Kouchner. "C’est la responsabilité de l’Europe de changer toutes ces habitudes ancestrales. Ce n’est pas aux Grecs ni aux Italiens de faire tout le travail, c’est à l’Europe. Et Angela Merkel va dans ce sens. J’espère que notre pays, la France, ira dans le même sens".
Les Grandes Gueules