RMC

La plan vigipirate au niveau "urgence attentat" partout en France: qu'est-ce que ça change?

Après l'attaque, le ministre de l’Intérieur Jean Castex a porté le plan Vigipirate au niveau le plus élevé. Le gouvernement devra préciser les moyens exceptionnels qu'il entend mobiliser.

Le plan vigipirate est porté au niveau "urgence attentat" sur l'ensemble du territoire national après l'attaque meurtrière de Nice, a annoncé jeudi devant l'Assemblée nationale le Premier ministre Jean Castex, précisant qu'un conseil de défense aurait lieu vendredi matin.

Le chef du gouvernement a dénoncé une "attaque aussi lâche que barbare qui endeuille le pays tout entier", après l'attaque au couteau jeudi contre une basilique en plein coeur de Nice qui a fait trois morts, dont un sacristain. 

Durée limitée

Le niveau "urgence attentat" est le niveau le plus haut du plan vigipirate. Il peut être mis en place à la suite immédiate d'un attentat ou si un groupe terroriste identifié et non localisé entre en action.

Ce niveau est mis en place pour une durée limitée: le temps de la gestion de crise. Le dispositif implique plusieurs choses: la mobilisation exceptionnelle de moyens, comme la fermeture des routes et des métros, ou l’arrêt des sorties scolaires. La diffusion d’un numéro vert pour informer les citoyens aussi

C'est seulement pour la deuxième fois depuis sa création en 2016 qu'il est déclenché. La première fois était à Strasbourg en 2018 pour l’attentat du marché de Noël… Il peut être actionné sur un territoire ou sur la totalité du pays comme c'était ce cas lorsque l’assaillant est recherché comme à Strasbourg ou s’il y a un risque que d’autres attentats soient commis par des complices.

De 3000 à 7000 militaires

Arrivé jeudi sur les lieux de l’attaque à Nice, Emmanuel Macron a par ailleurs annoncé un renforcement de l’opération sentinelle, un autre dispositif, les effectifs passent de 3000 à 7000 pour protéger les lieux de culte ou les écoles dès la rentrée.

Evoquant un attentat "ignoble", dans lequel "trois de nos compatriotes ont été assassinés à l'arme blanche dans des circonstances abjectes", le chef du gouvernement a assuré que "la réponse du gouvernement sera ferme implacable et immédiate". Trois personnes ont été tuées lors de cette attaque, dont l'auteur a été interpellé, suscitant un choc en France à la veille d'un reconfinement pour lutter contre le Covid-19. Le chef de l'Etat Emmanuel Macron a décidé de se rendre sur place.

La rédaction de RMC (avec AFP)