RMC

Le Pr Eric Caumes s’insurge du coût des tests Covid: "On a dépensé 1 milliard d’euros pour rien"

Invité d’"Apolline Matin" ce mardi sur RMC et RMC Story, le Professeur Eric Caumes a déploré le coût des tests Covid. Un argent qui aurait pu être investi ailleurs.

Qui n’a pas été testé ces dernières semaines ? Une fois, voire plusieurs… La campagne de tests Covid a été massive en France depuis le début de l’hiver, notamment après la multiplication des prélèvements sur les enfants pour qu’ils puissent aller à l’école. Et pour le Professeur Eric Caumes, infectiologue et chef de service à l'Hôtel-Dieu, cette politique de tests est inefficace vu la circulation du virus, très intense.

"Il faut vraiment se poser la question. Quand je vois qu’on a dépensé 1 milliard d’euros en tests en décembre, pour rien… Ça n’a pas empêché de connaître des pics de 300.000 infectés. Et encore, on pense tous que c’est le double. Le résultat n’est pas à la hauteur. Avec 1 milliard d’euros, on peut faire beaucoup de choses. Et notamment aider les hôpitaux, qui sont en difficulté"¸ explique-t-il dans "Apolline Matin" ce mardi sur RMC et RMC Story.

"L’important en testant, c’est de casser les chaines de contamination, rappelle le Pr Eric Caumes. Mais là, c’est tellement intense. Si vous voulez casser les chaines de contamination, vous êtes obligé de fermer le pays, de le mettre en confinement." Le ministre délégué aux Comptes publics, Olivier Dussopt, a annoncé ce lundi que les tests Covid allaient coûter "un peu plus d'un milliard et demi d'euros en janvier", avoir après avoir coûté plus d'un milliard au mois de décembre.

>> Tous les podcasts d'"Apolline Matin" sur RMC

​​​​​​​

"Je commence à comprendre les parents qui ne veulent tester leurs enfants"

Pour les enfants, le Pr Eric Caumes s’interroge également sur la lourdeur des trois tests imposés, si cas-contact ou positif, pour retourner à l’école. "C’est une vraie question qu’on doit se poser, selon l’infectiologue. Je connais des parents qui ont décidé de ne plus tester leurs enfants. Je dois vous avouer qu’en tant que citoyen, je ne trouve pas ça très bien, mais je commence à les comprendre."

 Au-delà de la question de l’utilité des tests et de la 4e dose de vaccin, pour laquelle il a "un doute", le Pr Eric Caumes ne veut pas s’avancer sur la fin de la pandémie après cette vague provoquée par le variant Omicron, plus contagieux mais moins grave. "On peut l’espérer, mais je ne l’affirmerai pas, explique-t-il. On a tous pris nos désirs pour des réalités dans cette épidémie. On a tous envie que ça en finisse. On en a tous marre. Mais je pense que ce n’est pas encore raisonnable de dire ça."

LP