RMC

Marwen Belkaid: "Je suis frustré, François Hollande ne m'a pas répondu"

Cet étudiant en commerce faisait partie des quatre Français qui ont interrogé le président, jeudi sur France 2. Invité d'RMC ce vendredi, il a fait part de sa déception devant le manque de réponse du chef de l'Etat.

Il fait partie de ces quatre Français qui ont directement posé leurs questions à François Hollande, jeudi soir lors de l'émission Dialogues Citoyens sur France 2. Marwen Belkaid, 22 ans, étudiant en école de commerce, a fait part de sa déception, ce vendredi, chez Jean-Jacques Bourdin. Il a d'abord trouvé le président "un peu tendu".

"C'est normal, il était clairement là pour faire passer des messages et faire de la pédagogie comme on l'attendait". Marwen a avoué sa "frustration" au lendemain de l'émission. "Je suis un peu frustré parce que j'ai le sentiment qu'il n'a pas répondu totalement à mes questions".

"Les jeunes vivent au mieux comme en 2012, et au pire, moins bien".

Et notamment à celle-là : "Est-ce qu'en 2016 un jeune vit mieux qu'en 2012 ?" "Il ne m'a pas répondu et m'a dit qu'il ne fallait pas opposer les générations. Mais entre les jeunes qui enchaînent les CDD ou les stages, et les retraités précaires, il n'y a pas d'opposition. Il y a même une communauté de destin et de situation. Mon propos n'était pas de faire du jeunisme".

"Il a effectivement pris des mesures (pour la jeunesse), mais quand on affirme que c'est sa priorité… je ne pense pas être le seul à penser que les jeunes vivent au mieux comme en 2012, et au pire, moins bien".

"Je ne revoterai pas pour lui" S'il n'a pas de regrets par rapport à l'émission – "pour en avoir il fallait en attendre beaucoup", dit-il -, il y a tout de même une chose qu'il attendait : "Que (François Hollande) nous explique pourquoi il faisait cette politique. Mais il a surtout vanté son bilan, et détaillé ce qu'il avait fait, mais il n'a pas expliqué pourquoi il l'avait fait".

L'étudiant l'assure en tout cas : "Je ne revoterai pas pour lui. Quoi qu'il arrive".

P. G. avec JJ. Bourdin