RMC

Michel-Edouard Leclerc tacle l’interdiction du foie gras: "Il y a des gens de goût et des coincés"

Michel-Edouard Leclerc sur RMC/BFMTV

Michel-Edouard Leclerc sur RMC/BFMTV - RMC

Invité de "Bourdin Direct" ce mercredi sur RMC et BFMTV, Michel-Edouard Leclerc, patron du groupe éponyme, a déploré l’interdiction du foie gras dans les cérémonies officielles de certaines villes.

Strasbourg, Grenoble et maintenant, Lyon. Grégory Doucet, le maire écologiste de la ville, a confirmé l'interdiction du foie gras dans les réceptions officielles, pour protester contre la souffrance animale liée au gavage. Dans "Bourdin Direct" ce mercredi sur RMC et BFMTV, Michel-Edouard Leclerc s’est lâché, avec le sourire, sur cette mode anti-foie gras.

"Il y a des gens de goût et puis il y a gens qui sont des coincés…, a lancé le patron du groupe de supermarchés face à Jean-Jacques Bourdin. Vous imaginez si en Bretagne, et j’espère que ce n’est pas une mauvaise idée que je glisse à un maire radicaliste, on interdisait de manger des huîtres au motif du bien-être animal. Vous savez, l’huître, on la mange vivante."

>> Michel-Edouard Leclerc: des prix "stables" à Noël mais une "flambée" à prévoir l'année prochaine

"Aucune maltraitance animale"

Un peu plus tôt, dans "Apolline Matin" sur RMC, les producteurs de foie gras s’étaient défendus par l’intermédiaire de Marie-Pierre Pé, directrice du comité interprofessionnel des palmipèdes à foie gras.

"Nos conditions d'élevage sont tout à fait dans les attentes des citoyens, a-t-elle assuré. Ils sont élevés avec un accès à un parcours extérieur, avec le respect des animaux. La phase d'engraissement dure dix jours à raison de deux repas par jour et se fait dans le respect du cycle de digestion des animaux, avec un geste expert qui permet d'alimenter manuellement l'animal. Il n'y a aucune souffrance animale. C'est cette diabolisation de personne qui ne connaissent pas notre filière qui nous désarme."

LP