RMC

Mise en cause par Marine Le Pen, la maire LR de Calais "va porter plainte"

Natacha Bouchart, maire Les Républicains de Calais

Natacha Bouchart, maire Les Républicains de Calais - AFP

Ce jeudi sur RMC et BFMTV, Marine Le Pen a accusé Natacha Bouchart, la maire Les Républicains de Calais, de "délivrer des laissez-passer pour les riverains". Quelques minutes après, sur l'antenne de RMC, cette dernière lui a répondu et a annoncé avoir l'intention de porter plainte contre la présidente du Front national.

Arrivée en tête au premier tour des élections régionales en Nord-Pas-de-Calais-Picardie, Marine Le Pen poursuit sa campagne. Invitée ce jeudi sur RMC et BFMTV, la présidente du Front national a notamment évoqué la situation de Calais. "Comment faire pour régler le problème de Calais et éviter que les habitants de la ville se retrouvent détenteurs d'un laissez-passer ?", a-t-elle interrogé. Et de poursuivre, en prenant pour preuve une photocopie: "Mme Bouchart (la maire Les Républicains de la ville, ndlr) délivre en effet des laissez-passer pour les riverains. Je crois qu'on n'a pas vu ça depuis la guerre. Les habitants de Calais sont aujourd'hui obligés d'avoir un laissez-passer pour rentrer chez eux".

Voici un des laissez-passer délivré par la préfecture du Pas-de-Calais
Voici un des laissez-passer délivré par la préfecture du Pas-de-Calais © RMC

Une accusation à laquelle a tenu à répondre Natacha Bouchart. Dans Bourdin Direct sur RMC, la sénatrice-maire de Calais a affirmé que "très clairement la ville de Calais, Natacha Bouchart et son administration ne délivrent aucun laissez-passer à l'ensemble de la population. Mme Le Pen ment". Et Jean-Jacques Bourdin de lui rétorquer: "Mais moi je l'ai vu ce document, ce n'est pas un faux". Ce à quoi la tête de liste pour le Pas-de-Calais a répondu: "Le document que Marine Le Pen a montré est un document de la sous-préfecture pour protéger le quotidien des riverains se trouvant juste devant l'entrée de la lande".

"Je n'ai jamais signé aucun laissez-passer"

"En effet cette lande est contrôlée par la policer car énormément d'étrangers arrivent sur le site. C'est pourquoi la sous-préfecture a délivré un document permettant aux riverains de ne pas être contrôler. Alors si vous voulez interprétez cela comme un laissez-passer libre à vous mais ce n'en est pas un. Moi, je considère qu'il s'agit d'un accès de facilité", ajoute-t-elle encore.

Elle estime aussi que "Marine Le Pen ment car ce n'est pas Natacha Bouchart, maire de Calais, qui a instruit de tels documents. C'est bien la sous-préfecture, il y a là une grande différence. Nous allons donc prendre les dispositions nécessaires pour l'attaquer en justice". Et d'insister: "Quand elle dit que c'est moi qui délivre des laissez-passer, c'est faux. Je n'ai jamais signé aucun laissez-passer. Je suis là pour améliorer le quotidien des riverains qui se trouvent à l'entrée de la lande. Je vais donc déposer plainte contre Marine Le Pen car je ne peux pas accepter ses propos".

La réponse de la préfecture du Pas-de-Calais

- L’État a mis en place un dispositif de sécurisation important du campement de la lande de Calais où sont installés les migrants ainsi que des abords de ce campement où résident plusieurs riverains. 

- Cette sécurisation se traduit par un renforcement important des patrouilles et des contrôles de police qui sont effectués très régulièrement afin d'assurer à la fois la sécurité des migrants mais aussi celle des riverains.

- En vue d'assurer cette sécurisation avec discernement, l’État a donc délivré un document à quelques riverains qui atteste de leur lieu de résidence lors des contrôles de police.