RMC

Mort de Valéry Giscard d'Estaing: "C'est une France qui n'existe plus qui disparaît avec lui"

LE PORTRAIT DE POINCA - L'ancien président de la République Valéry Giscard d’Estaing est mort mercredi soir à 94 ans, des suites du Covid-19.

VGE est mort un 2 décembre, date anniversaire du sacre de Napoléon et de la bataille d'Austerlitz, lui qui avait écrit il y a dix ans un livre sur l’empereur.

C’est une France qui n’existe plus qui disparaît avec Giscard. Un enfant qui dînait en cravate et sans parler, qui vouvoyait ses parents comme il a ensuite vouvoyé sa femme, Anne Aymone de Brante, fille d’une princesse de Faucigny Lucinges.

Lui n'était pas noble, son père Edmond Giscard avait acheté le droit de porter le nom de d'Estaing avec la particule. Mais il était d’une autre aristocratie, celle des premiers de la classe, celle des polytechniciens, ça comptait beaucoup pour lui, et celle des inspecteurs de finances, ça comptait aussi.

Combattant pour la libération de Paris à 18 ans, député à 30 ans, secrétaire d’Etat à 32, ministre des Finances du général de Gaulle à 36 ans, président de la République à 48.

Le dernier président des Trente glorieuses et de la France qui gagne

Et ce jeune homme à qui tout réussi, qui a grandi dans des châteaux, va finalement devenir un président moderne et va chercher à se montrer proche du peuple.

Il joue de l'accordéon, il donne des interviews à Danièle Gilbert populaire speakerine. Il invite les éboueurs pour le petit déjeuner à l’Elysée. Il s’invite à dîner dans des familles de français moyens. Il avait été soutenu dans sa campagne par Alain Delon, Brigitte Bardot, Johnny Hallyday.

C’est aussi le dernier président des trente glorieuses et de la France qui gagne. Airbus se développe, le concorde est mise en service sous son septennat, le TGV est lancé.

Il a rêvé d’un retour, d’une revanche qui n’a pas été possible

Avec Simone Veil, il a libéralisé l’avortement, c’était un crime passible de la cour d’assise jusqu’à là. Il a permis le divorce par consentement mutuel. Jusque-là on ne divorçait que pour faute. Il a abaissé l'âge de la majorité à 18 ans, contre 21 auparavant. Il était contre la peine de mort, mais il a laissé trois hommes se faire guillotiner sous son septennat dont l’un Christian Ranucci était peut-être innocent.

Valéry Giscard d’Estaing enfin, c’est l’histoire d’une très longue retraite. Il a quitté l’Elysée à 55 ans. Il s'est ensuite fait élire conseiller général, puis député, mais son come-back s’est arrêté là. Il a rêvé d’un retour, d’une revanche qui n’a pas été possible. Sa vie politique en vérité s’est éteinte le 10 mai 81, il y presque 40 ans.

Nicolas Poincaré (avec J.A.)