RMC

"Mort ou vif": trois policiers de Grenoble visés par des menaces de mort

Trois policiers de Grenoble visés par des menaces de mort

Trois policiers de Grenoble visés par des menaces de mort - AFP

Des photos des policiers, en tenue, ont été découvertes samedi soir collées sur un mur à Echirolles.

Une enquête a été ouverte après la découverte de menaces de mort à l'encontre de trois policiers grenoblois à Echirolles.

"Une enquête est ouverte pour menace de crime ou délit contre les personnes ou les biens à l'encontre de dépositaires de l'autorité publique", a indiqué Eric Vaillant, procureur de la République de Grenoble.

Des photos de ces trois policiers, en tenue, appartenant au groupe de sécurité de proximité de Grenoble ont été découvertes samedi soir collées sur un mur à Echirolles, a précisé la Direction départementale de la sécurité publique (DDSP) de l'Isère.

Ces photos, accompagnées de la mention "mort ou vif", avaient été remarquées par une infirmière effectuant sa tournée qui a alerté la police vers 18h30. Les trois fonctionnaires "ont été avisés", précise la police. L'enquête a été confiée aux policiers de la DDSP de Grenoble.

Yannick Biancheri, secrétaire départemental du syndicat Alliance Police Nationale, s'indigne:

"On est choqués... et plus trop étonnés. A Grenoble, nous avons régulièrement des inscriptions de noms de collègues ou des menaces. Mais cette fois, des noms avec des visages clairement identifiés, c'est, dans mon souvenir, la première fois. On monte encore d'un cran, il faut arrêter cela. Il faut identifier les auteurs et que la justice passe".

Un tel affichage n'est pas sans rappeler celui des photos de policiers placardées dans des halls d'immeubles à Épinay-sur-Seine en Seine-Saint-Denis. Se mêlait pêle-mêle photo d’identité, photo de mariage ainsi que des clichés aussi des policiers en compagnie de leurs épouses.

>> A LIRE AUSSI - Photos de policiers placardées dans un hall à Epinay-sur-Seine: une action en représailles à une bavure?