RMC

Obsèques du père Hamel: "Je voudrais qu'il nous protège et nous surveille de là-haut"

REPORTAGE - Une semaine jour pour jour après l’attentat à Saint-Etienne-du-Rouvray, les obsèques du Père Jacques Hamel, assassiné par deux terroristes, vont être célébrées, ce mardi, dans la cathédrale de Notre-Dame de Rouen. A quelques heures des funérailles, l’émotion est très grande. Plus qu’une communauté religieuse, c’est toute une ville qui va lui dire au revoir.

La cathédrale de Rouen accueille mardi en début d'après-midi les obsèques solennelles du père Jacques Hamel, tout juste une semaine après son tragique assassinat par deux jihadistes dans une église de Saint-Etienne-du-Rouvray. Plus de 2.000 personnes sont attendues dont le ministre de l'Intérieur et des Cultes Bernard Cazeneuve. Une cérémonie qui risque d'être chargée en émotion, notamment pour Sébastien et Maria, les deux sacristains de l'église de Saint-Etienne-du-Rouvray.

"Aujourd'hui, c'est le dernier jour…, soupire Maria. Nous irons nous installer près de ses proches. C'était notre père spirituel mais aussi un ami. Il était tellement charmant qu'on ne pouvait que l'aimer. Maintenant, on va prier pour lui". "Mieux qu'un frère, renchérit Sébastien. C'était quelqu'un de la famille…" Simone et Huguette, deux paroissiennes, seront, elles aussi, présentes à la cérémonie. "On se doit d'être là pour lui rendre hommage car il le mérite, justifie, en pleurs, la première. C'est notre devoir en tant que catholique".

"On est complètement déboussolés"

Et d'ajouter: "C'est une reconnaissance envers cet homme-là qui était si proche de nous. C'était un homme humble et très gentil. Je voudrais qu'il nous protège et nous surveille de là-haut". Et, celles qui voyaient le père Hamel chaque dimanche à la messe sont encore sous le choc. "On n'est un peu perdus, confirme Huguette. On est complètement déboussolés. C'est fini… Fini… Je suis comme une enfant tellement c'est touchant".

Anne se dit elle aussi profondément touchée alors même qu'elle ne connaissait pas personnellement le père Hamel: "Il y aura certainement des musulmans, des juifs et des non-croyants car quoi qu'il arrive on sera là et on fait front tous ensemble". Si sœur Hélène sera à la cérémonie d'enterrement, elle assure qu'elle aurait souhaité quelque chose de plus simple, plus en accord avec le père Hamel: "On aimerait bien avoir un petit peu de calme pour pouvoir se reposer, être un peu tranquille. Mais bon tout ce monde vient pour le père Jacques, c'est normal… Les gens en éprouvent le besoin".

M.R avec Marie Monier