RMC

Paris 2024, la bonne affaire?

"LECHYPRE D'AFFAIRES" - Tous les jours à 7h20, on parle éco et conso avec Emmanuel Lechypre, dans "Apolline Matin".

A 1000 jours des JO de Paris, où en est le budget ? Notons que ces 20 dernières, l'addition affichée dans le dossier de candidature n'a jamais correspondu au coût global de l'événement. Voici donc quelques comparaisons.

C’est vrai que les chiffres des JO passés on tendance à affoler les compteurs des déficits: Sans remonter jusqu’aux fiasco des JO de Montréal en 1976, jamais, ces 20 dernières années, l'addition affichée dans le dossier de candidature n'a correspondu au coût global de l'événement. A Londres, en 2012, la facture initialement estimée à 5 milliards d'euros a ainsi été multipliée par deux, comme pour Tokyo 2020. A Athènes, en 2004, on a triplé le montant.

Pour Paris les coûts prévisionnels s’élèvent à 6,8 milliards d’euros, dont 3,9 milliards de coûts opérationnels et 3 milliards pour les infrastructures et aménagements. Et les risques de dérapage sont limités.

Pourquoi les JO de paris seraient ils mieux gérés que les autres ?

Plus on en apprend sur les JO de paris, plus on se dit que l’enjeu financier est finalement assez faible. Côté dépenses d’abord : la philosophie des jeux a changé , fini la démesure, l’escalade dans le grandiose et pharaonique, les JO sont devenus modestes et écolos. Volonté de les inclure dans la ville, d’optimiser les sites, volonté aussi de ne pas construire pour une utilisation éphémère. Projet validé par la cour des comptes.

Et de toute façon, 95% des infrastructures sont déjà construites. Pas d’effets majeurs sur les transports : le Grand Paris express existerait Jo ou pas, CDG Express pas prêt non plus. 

Quel espoir de la manne financière ? Entre cinq et onze milliards d’euros: trop optimiste ? Est-ce que les touristes du monde entier ont besoin de JO pour venir à Paris? Non ça risque même d’en faire fuir beaucoup, ce qu’on avait vu à Rio. Alors que c’est très rentable pour des villes secondaires comme Barcelone ou Atlanta.

Emmanuel Lechypre