RMC

Brunet & Neumann: Alain Delon, mythe intouchable ou acteur condamnable?

Les éditorialistes Eric Brunet et Laurent Neumann sont revenus ce mardi, à l'occasion de l'ouverture du Festival de Cannes sur la polémique autour de la Palme d'or d'honneur d'Alain Delon.

La 72e édition du Festival de Cannes s'est ouvert mardi soir. Il a "longuement hésité" et a fini par accepter: Alain Delon recevra lors de la 72e édition du festival une Palme d'honneur, célébrant une carrière exceptionnelle, et parlera pendant deux heures de sa passion du cinéma. 

Une célébration en forme de calumet de la paix entre le festival de Cannes et le vieux lion ombrageux, dont le nom est indissociable de réalisateurs légendaires, comme Visconti, Antonioni ou Melville. Alain Delon n'a jamais jusqu'ici récompensé à Cannes et a, à plusieurs reprises, boudé le rendez-vous mondial du 7e art. 

La dernière fois qu'il était venu, c'était en 2013 pour présenter une version restaurée de "Plein Soleil" de René Clément, film qui avait révélé son incroyable magnétisme. Place cette année à "Monsieur Klein", un autre de ses rôles inoubliables. 

Pourtant, cette Palme d'or d'honneur pour l'ensemble de sa carrière fait l'objet d'une polémique: cible de vives critiques, l'acteur est accusé par une association américaine d'être raciste, sexiste et homophobe. Une pétition en ligne a déjà récolté près de 19.000 signatures. 

Comment expliquer cette polémique? Faut-il lui priver de cet honneur? Le débat entre Eric Brunet et Laurent Neumann lors de "Bourdin Direct" sur RMC.

Bourdin direct