RMC

Fillon contre l’abolition de la corrida: "les Français ne supportent plus cette cruauté gratuite"

-

- - AFP

Invité de Jean-Jacques Bourdin ce lundi sur RMC et BFMTV, François Fillon a déclaré "la corrida est une tradition culturelle, il est hors de question de l'interdire". Des propos qui ont fait bondir Reha Hutin, présidente de la Fondation "30 millions d'amis" dont l'objectif est de combattre toute forme de souffrance animale.

Reha Hutin, présidente de la Fondation 30 millions d'Amis:

"En préambule, il faut souligner que sur les 101 départements français, seuls 11 sont concernés par la corrida. Je suis donc vraiment choquée par sa déclaration d'autant plus que les Français sont très largement sensibles aux engagements que prendront les candidats en faveur des animaux. Plus précisément, selon un sondage Ifop pour le collectif AnimalPolitique, dont fait partie la Fondation 30 millions d'amis, pour 4 Français sur 5 (80 %) inscrits sur les listes électorales, la cause animale est un enjeu "important". Ce n'est donc pas rien. La cause animale apparaît donc comme une préoccupation qui pèse dans le débat.

Alors que seul Jacques Cheminade se prononce pour l'abolition de la corrida, Jean-Luc Mélenchon, Marine Le Pen, Nicolas Dupont-Aignan, pourtant un grand ami des animaux, disent non à l'interdiction. Benoît Hamon ne s'est pas prononcé, Emmanuel Macron et François Fillon n’ont pas répondu au questionnaire AnimalPolitique. Mais par rapport aux autres candidats, qui probablement ne veulent pas l’interdiction de la corrida pour des raisons électorales, François Fillon, lui, est un aficionado de corrida.

"L'opinion publique n'est plus prête à accepter cela"

Pourtant, les Français ne supportent plus cette cruauté gratuite. Selon un sondage Ifop de 2015, ils sont 7 Français sur 10 à se prononcer pour la suppression de la corrida. C'est donc étonnant que les politiques aient un train de retard sur ces questions-là. La corrida est quand même une boucherie à la vue de tous. C'est pour cela que nous avons demandé, en attendant la suppression de la corrida, à interdire la présence des mineurs dans les arènes. Il y a une violence et une barbarie qui portent atteinte au bien-être des enfants. Je crois que l'opinion publique n'est plus prête à accepter cela.

Chez monsieur Bourdin, François Fillon a adressé une fin de non-recevoir à tous les anti-corrida alors que l'on peut se demander en quoi la corrirda fait partie de la culture française. Jusqu'à présent, il n'avait jamais publiquement exprimé un avis aussi tranché maintenant nous avons compris: c'est non. Et à moins d'un mois du premier tour, c'est un vrai non, un énorme non. Et ce alors même qu'une majorité de Français est contre la corrida."

La Fondation 30 millions d'Amis a mis en ligne une pétition "Pour l'abolition définitive de la corrida en France". Pour la signer, c'est ici.

Propos recueillis par Maxime Ricard