RMC

Héritage de Johnny Hallyday: quels sont les enjeux de cette nouvelle audience?

Le tribunal de grande instance de Nanterre examine vendredi l'assignation en référé déposée par Laura Smet et David Hallyday qui demandent un droit de regard sur l'album posthume de leur père Johnny Hallyday, ainsi que le gel de son patrimoine dans l'attente du règlement au fond du litige sur l'héritage qui les oppose à leur belle-mère Laeticia Hallyday.

Deuxième round. En attendant que la bataille de l'héritage de Johnny Hallyday soit tranchée, la justice examine vendredi, à 14h au tribunal de Nanterre, la requête des enfants aînés du rockeur, Laura et David, qui réclament en urgence le gel de son patrimoine et un droit de regard sur son album posthume.

Le 15 mars, le premier round judiciaire qui oppose David Hallyday et Laura Smet à Laeticia Hallyday avait tourné court à Nanterre, les avocats des enfants estimant ne pas avoir eu assez de temps pour prendre connaissance des documents de la partie adverse. Le tribunal de grande instance avait donc renvoyé l'affaire et intimé à l'avocat de la veuve de Johnny, décédé le 5 décembre à l'âge de 74 ans, de fournir à ses contradicteurs plusieurs pièces complémentaires et notamment une copie traduite en français du dernier testament du rockeur, rédigé en juillet 2014 en Californie.

"David et Laura veulent savoir quelle est la réalité de la fortune de leur père"

Aujourd'hui, il n'y a aucun doute que la question du trust, cette entité qui gère l'héritage de la star, sera au coeur de l'audience. C'est d'ailleurs l'un des points qui a justifié le renvoi de la première audience. C'est aussi et surtout parce que ce trust confirme que Laeticia est l'unique bénéficiaire du patrimoine de Johnny au détriment de David et Laura, afin qu'elle puisse maintenir son niveau de vie. 

Invité sur RMC, Benjamin Locoge, rédacteur en chef adjoint du service culture de Paris Match, a toutefois rappelé que le trust est "une procédure classique aux États-Unis" avant d'expliquer que David et Laura veulent, via cette procédure, savoir "quelle est la réalité de la fortune de leur père". "Johnny Hallyday a écarté ses deux aînés, c'est violent, mais il a fait un choix. Après l'enterrement à Saint-Barth', il n'y a plus eu de contact" entre les aînés Hallyday et Laeticia, confie-t-il par ailleurs. "Il y aurait eu un dialogue dans cette famille, tout ça ne serait pas arrivé"

Autre volet de l'affaire: le droit de regard des aînés Hallyday sur l'album posthume de leur père. Des documents fournis par la maison de disque attestent que Johnny avait enregistré et approuvé les dix titres de l'album. David et Laura veulent donner leur avis sur le mixage et les finitions de l'oeuvre. Les juges devront donc trancher.

Reste enfin la question du gel de la succession réclamé par les premiers enfants de Johnny. Le juge pourrait décider de bloquer droits d'auteur et revente du patrimoine pendant toute la durée du procès. Une situation qui priverait Laeticia de revenus pendant plusieurs années. 

Jean-Baptiste Bourgeon avec X.A