RMC

"J'aime faire raisonner": l'auteur Jul explique pourquoi Lucky Luke a rendez-vous avec les vegans

Le nouvel album de Lucky Luke emmène cette fois l'homme qui tire plus vite que son ombre chez les vegans, s'inspirant de l'histoire vraie de la première SPA aux Etats-Unis au XIXe siècle.

Lucky Luke est de retour. L'homme qui tire plus vite que son ombre est cette fois confronté à des végétariens dans "L'arche de Rantanplan", le nouvel album du plus célèbre des cowboys. Cette fois, le personnage né sous le crayon de Morris, va devoir affronter des bandits défendant les animaux.

"Très souvent, les albums de Lucky Luke sont basés sur des faits ou des personnages réels", explique ce vendredi sur le plateau des "Grandes Gueules" Jul, l'auteur de la nouvelle aventure de Lucky Luke.

"J'ai découvert qu'en 1866, avait été créée la première SPA américaine. On s'en fichait des animaux à l'époque et pour la première fois, on s'est préoccupé de leur bien-être. Il y a eu à l'époque une tournée des fondateurs de la SPA dans le far-west et à partir de ça, j'ai inventé un personnage", ajoute-t-il.

Végétariens contre chasseurs

Dans cette nouvelle aventure, un ami des bêtes trouve une mine d'or dans son jardin grâce à Rantanplan, "le chien le plus bête du far-west". Devenu riche, il va devenir fou et fonder "Veggietown", embauchant un gang de bandits végétariens pour faire la loi. Deux familles irréconciliables s'affrontent alors: d'un côté "les chasseurs qui mangent de la viande" et "les amis des bêtes végétariens".

"Ce sont des desperados bobos avant l'heure, et l'ami des bêtes rappelle à Lucky Luke qu'il a bien réussi à arrêter de fumer, et pourrait ainsi arrêter de manger de la viande", révèle Jul.

"Ce que j'aime, c'est faire raisonner"

"Les questions sur la chasse, ce qu'on mange, le traitement des animaux d'élevage, tout ça est clivant dans la société et ce que j'aime, c'est faire raisonner", explique l'auteur qui avait déjà évoqué la communauté juive en Amérique dans "La Terre promise" et la ségrégation raciale dans "Un cow-boy dans le coton".

"Lucky Luke, ce n'est pas un tract pamphlétaire, c'est une aventure d'humour et d'action que lisent aussi bien les adultes que les enfants", poursuit le co-auteur.

Il évoque 7 à 800.000 ventes à chaque album de l'homme qui tire plus vite que son ombre. "Ce que j'aime c'est mettre plein de couches de compréhension, de références différentes pour que quelque soit son âge, on trouve de quoi se nourrir et raisonner".

"L'Arche de Rantanplan" aux éditions Dargaud, est le 82e album de Lucky Luke et est disponible en librairie depuis le 21 octobre dernier.

G.D.