RMC

Le prix Goncourt attribué à Brigitte Giraud pour "Vivre vite"

Brigitte Giraud, autrice de "Vivre vite".

Brigitte Giraud, autrice de "Vivre vite". - Julien De Rosa - AFP

La Lyonnaise Brigitte Giraud a remporté le prix Goncourt, ce jeudi 3 novembre 2022, avec son roman "Vivre vite". Dans ce livre, l'auteure revient sur l'engrenage d'événements improbables ayant mené à la mort de son mari.

L'autrice Brigitte Giraud a remporté, ce jeudi 3 novembre, le Prix Goncourt avec "Vivre vite", aux éditions Flammarion. Dans ce roman elle revient sur l'engrenage d'événements improbables ayant mené à la mort de son mari, dans un accident de moto il y a plus de 20 ans.

Le 22 juin 1999, son mari, Claude, démarre trop vite à un feu, avec une moto trop puissante qui n'est pas la sienne, tombe, et ne s'en relèvera pas. En 2001, elle avait raconté les semaines suivant cette mort dans "À présent".

"On devient quelqu'un d'autre"

Elle l'appelle "le livre de la sidération, de la déflagration, du fracas juste après". Lors du drame, elle avait 36 ans, un fils très jeune, une maison qu'ils venaient d'acheter, dans laquelle elle a emménagé sans lui. Pour y commencer son deuil.

"J'ai vécu, j'ai publié des livres. J'ai repris pied, malgré tout, même si, dans ces cas-là, on devient quelqu'un d'autre", explique-t-elle aujourd'hui.

Quand il a été temps de vendre la maison de Caluire-et-Cuire à côté de Lyon, l'écriture est venue. Avec elle, l'envie d'élucider certaines circonstances restées floues pendant de longues années.

13e femme récompensée depuis la création du Goncourt

"Je savais depuis longtemps qu'il faudrait que j'écrive le livre. Le livre qui soit à la hauteur de Claude, de notre histoire d'amour, celui qui embrasse tout ça et qui recherche la vérité, toutes les vérités", dit-elle. Mais "je n'aurais pas pu l'écrire avant une période de 20 ans, parce qu'il fallait que je sois à bonne distance".

La Française est la première autrice à recevoir le plus prestigieux des prix littéraires francophones depuis "Chanson douce" de Leïla Slimani en 2016, et la 13e femme récompensée depuis la création du Goncourt il y a 120 ans.

Elle avait obtenu le Goncourt de la nouvelle 2007 pour le recueil "L'amour est très surestimé" et en 2019, elle a été finaliste du prix Médicis pour "Jour de courage".

AB avec AFP