RMC

Qui est Florentino Perez, le président du Real Madrid, qui rêve de s'offrir Kylian Mbappé?

LE PORTRAIT DE POINCA - Un ingénieur en BTP est devenu un des hommes les plus puissants d'Espagne et de la planète football.

Il se trouve que c’est sa spécialité, d'acheter des superstars. Florentino Perez, c'est celui qui s’est payé les footballeurs les plus chers au monde. Lorsqu’il s’est fait élire président du Real la première fois en 2000, il s’est aussitôt offert, Luis Figo, Zinédine Zidane, David Beckham et le Brésilien Ronaldo. C’était l’équipe des Galactiques.

Quelques années plus tard, il démissionne, faute de résultat... mais il revient très vite en 2009. Et il remet ça: il s’offre Cristiano Ronaldo et Karim Benzema entre autres et fait le mercato le plus cher de l’histoire.

Autant dire qu’il ne découvre pas ce qui se passe en ce moment entre son club et le PSG. Des discussions de marchand de tapis, de l’intox, du bluff, il faut avoir les nerfs solides avec la montre qui tourne et l’obligation de conclure avant le 31 août.

>> A LIRE AUSSI - Mbappé, signature imminente au Real Madrid? Les infos de l'After Foot

Ingénieur qui a réussi dans le BTP

Florentino Perez, c’est un fils de commerçant de Madrid, qui a fait carrière dans la construction. Ingénieur, il a fait ses premières armes dans l’administration des ponts et chaussées, il a tenté sa chance en politique, à droite, mais très vite il s’est orienté vers les affaires.

Il a repris ACS, une petite société de 150 salariés et il en a fait un géant du BTP. C’est le Bouygues espagnol avec 200.000 salariés, et des contrats pour construire des autoroutes, des aéroports, le métro de Valence, rénover le musée du Prado. Mais aussi de gros contrats au Qatar, où il est devenu un proche de l’Emir. Ces succès ont fait de lui un des hommes les plus riches d'Espagne avec une fortune de près de 2 milliards d'euros.

Au passage, tout de même un scandale, son groupe a été accusé d’avoir frauduleusement financé le parti populaire, des poursuites pour corruption ont été lancées mais n‘ont pas abouti.

Autoritaire et colérique?

Dans la vie, on le dit autoritaire et colérique. L’été dernier un journal espagnol a dévoilé des enregistrements audio, des conversations privés dans lesquels il parle des joueurs. Il qualifie Ronaldo d’idiot et de malade, assurant qu’il n’est pas normal. D’autres joueurs sont qualifiés d’escrocs, d'imbéciles, d'égoïstes ou de "fils de pute". Il a porté plainte et dénoncé une campagne de déstabilisation.

Mais surtout il reste sur gros un revers. Il était le principal instigateur du projet de Super League. Un championnat réservé aux clubs européens les plus riches qui risquait de détruire tous les championnats nationaux. On se souvient que le projet a échoué. La meilleure façon de rebondir aujourd'hui pour Florentino Pérez, c’est de s'offrir la pépite Mbappé.

>>> A LIRE AUSSI - 2,5 milliards de manque à gagner pour les clubs de football à cause de la pandémie

Nicolas Poincaré