RMC

Photos polémiques de safari: les gérants du super U auraient payé 50.000 euros pour plusieurs voyages en Afrique

Les propriétaires d'un supermarché Super U à l'Arbresle, dans le Rhône, ont quitté leurs fonctions après une vive polémique dans laquelle ils étaient empêtrés depuis une semaine

Les propriétaires d'un supermarché Super U à l'Arbresle, dans le Rhône, ont quitté leurs fonctions après une vive polémique dans laquelle ils étaient empêtrés depuis une semaine.

En cause: leurs photos avec des cadavres de lions, d'hippopotames ou de léopards, prises en 2015, lors de safaris de chasse autorisés et encadrés en Afrique.

Selon nos informations, moyennant 50.000 euros environ, ce couple a participé à des safaris, en 2014 et 2015, en Afrique du Sud puis en Tanzanie.

Si ces chasses d'alligators, de léopards et même de lions ne sont pas illégales, la population des éléphants de la réserve de Selous, en Tanzanie, par exemple, est passé de 50.000 à 15.000 bêtes, en 10 ans. 

Un appel à un boycott du magasin avait été lancé sur Facebook et Twitter, appel a été partagé plus de 20.000 fois par les utilisateurs des réseaux sociaux, relayés par des personnalités, qui ont aussi partagé leur dégoût publiquement.

Totalement opposés à des activités privées de safari de chasse par des associés Super U, nous annonçons que ces derniers quittent les commerçants U avec effet immédiat", a déclaré le groupe dans un tweet, mardi soir.

Gwenaël Windrestin