RMC

Plus de gains et moins de hasard: comment le PMU fait sa révolution

-

- - RMC

Le PMU se réinvente. Fini les numéros chances, le jeu veut de nouveau attirer les gros parieurs hippiques en leur promettant de plus gros gains s'ils parviennent à donner le Quinté.

Le PMU se réinvente pour rebooster ses ventes. Plus de gains, moins de hasard, c’est le credo des nouvelles règles mises en œuvre dès aujourd’hui. Si avant on pouvait gagner même sans trouver le premier cheval ou même obtenir des gains sans en trouver aucun avec le numéro chance, c’est désormais terminé. 

Pour les gros parieurs, c’est un retour en arrière qui les réjouit. Pour Ben, la chance avait pris trop de place.

"Les vrais joueurs ne comptent pas sur le hasard parce qu’un vrai joueur de course, il analyse les chevaux, les drivers, il analyse pas mal de paramètres pour justement trouver la bonne combinaison. Il ne joue pas au hasard parce qu’il jouait au hasard, il jouerait au loto", explique-t-il. 

Une reprise lente

Reconquérir les joueurs comme Ben et revoir les règles était indispensable pour Philippe Coy, le président de la confédération des buralistes. "Le PMU avait une offre hippique de moins en moins attrayante, une décroissance de joueurs un petit peu ringardisé, donc je salue les prises de position donnée par la direction du PMU", affirme-t-il. 

Les gains sont désormais doublés pour ceux qui devinent les 5 premiers chevaux à l'arrivée. Par exemple, un parieur qui a touché en 2016-2017, 28.000 euros pour avoir trouvé la combinaison dans l'ordre du Quinté+ et 340 euros dans le désordre aurait perçu 56.000 euros dans l'ordre et 680 euros dans le désordre, selon la nouvelle formule.

Malgré ces changements, la reprise sera lente. Même avec ces nouvelles règles, le PMU s’attend encore à une année difficile. 

Nicolas Traino avec Guillaume Descours