RMC

Accusé de violences par son ex-compagne, Kaaris porte plainte pour dénonciation calomnieuse

L'ex-compagne du rappeur Kaaris l'accuse de lui avoir assené des coups de pieds et coups de poings après une dispute en janvier 2021.

Le rappeur Kaaris, visé depuis la semaine dernière par une enquête préliminaire après des accusations de violences formulées par son ex-compagne, a porté plainte contre cette dernière pour dénonciation calomnieuse, a appris jeudi l'AFP auprès de son avocat.

Linda P., qui a porté plainte contre Kaaris, accuse ce dernier, avec qui elle a un enfant, de lui avoir assené des coups de pieds et coups de poings tout en lui arrachant les ongles après une dispute dans le garage de sa maison, à Linas (Essonne) au sud de Paris, le 19 janvier 2021.

Des "faits mensongers" selon la plainte pour dénonciation calomnieuse déposée par Kaaris, Okou Gnakouri de son vrai nom, mercredi auprès du parquet d'Evry.

Selon le document, consulté par l'AFP, Linda P. "a orchestré de toutes pièces les faits de violences qu'elle a par la suite dénoncés à l'autorité judiciaire" pour "exercer une forme de pression médiatique, juridique et financière" sur la personne de Kaaris.

Sont notamment jointes à la plainte des photographies de Linda P., décrites par la défense du rappeur comme prises en Guadeloupe quelques jours après les faits dénoncés. Elle semble "heureuse et épanouie; ce qui paraît quelque peu surprenant au regard des faits qu'elle venait de dénoncer", fait valoir la plainte.

"Elle devra s'expliquer auprès du parquet, plutôt que de fabuler sur les réseaux sociaux"

Linda P. "essaie de détruire l'image de Kaaris en public et, dans l'ombre, elle oeuvre, avec d'autres, pour tenter de l'extorquer", a affirmé l'avocat de l'artiste, Me Yassine Maharsi, à l'AFP.

"Les preuves transmises sont accablantes et elle devra s'expliquer auprès du parquet, plutôt que de fabuler sur les réseaux sociaux", a-t-il ajouté.

Contacté par l'AFP, Me Adrien Gabeaud, l'un des avocats de Linda P., n'était pas disponible dans l'immédiat. Vendredi dernier, il avait indiqué que sa cliente avait initialement "hésité à porter plainte à cause d'un certain nombre de pressions de la part de Kaaris et de son entourage".

Après l'ouverture de son enquête préliminaire la semaine dernière, le parquet d'Evry avait précisé à l'AFP ne pas avoir encore "qualifié les faits", rappelant qu'il appartenait à l'enquête de "vérifier les éléments qui existent et d'y donner suite ou pas".

Kaaris, rappeur de Sevran (Seine-Saint-Denis) âgé de 42 ans, a connu le succès avec la sortie de son album "Or Noir" en 2013. Il a été condamné en octobre 2018 à 18 mois de prison avec sursis pour une bagarre qui l'avait opposé à son rival Booba à l'aéroport d'Orly.

G.D. avec AFP