RMC

Attaque de la Gare du Nord: ce que l'on sait de l'assaillant présumé

L'assaillant présumé de l'attaque de la Gare du Nord, ce mercredi, est un Libyen d'une vingtaine d'années, connu sous différentes identités. L'une d'elles est sous le coup d'une OQTF depuis 2022.

On en sait désormais plus sur l'homme qui a blessé six personnes mercredi matin à la gare du Nord à Paris. Connu de la police sous différent noms pour des faits de droit commun, l'assaillant orésylé est Libyen, âgé d'une vingtaine d'années. Parmi ces alias qui concernent celui qui a été grièvement blessé par les policiers qui l'ont maîtrisé, un des ses noms est sous le coup d'une obligation de quitter le territoire français (OQTF).

L'homme étant de nationalité libyenne, la France ne pouvait pas l'expulser vers son pays en raison de l'instabilité qui y règne. Les autorités françaises n'entretiennent "pas de canal d'échanges pour l'identification des ressortissants libyens", a-t-elle précisé.

Six blessés dont un grave

Peu avant 6h45, l'homme a agressé à l'aide d'un poinçon plusieurs personnes à l'intérieur de la gare du Nord, faisant six blessés dont un grièvement atteint. Un agent de la PAF (Police aux frontières) fait partie des blessés légers. Il avait tenté, en vain, selon une source policière, de ceinturer l'assaillant.

Des policiers sont parvenus à le maîtriser en tirant "à trois reprises" sur lui, selon le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin, qui s'est rendu sur les lieux peu après les faits. Une enquête ouverte pour "tentative d'assassinat" a été confiée à la police judiciaire, selon le parquet de Paris. Grièvement blessé au bras et au poumon, l'agresseur a été hospitalisé.

https://twitter.com/mmartinezrmc Maxime Martinez avec AFP Journaliste RMC