RMC

Attentats de janvier 2015: les dossiers de sept hommes, accusés d'avoir aidé les terroristes étudiés

La personnalité de sept accusés, soupçonnés d'avoir apporté un soutien logistique ou financier aux terroristes de janvier 2015, a été étudiée jeudi.

Jeudi au deuxième jour du procès des attentats de janvier 2015, la personnalité de sept des quatorze accusés a été étudiée. Et si le fond du dossier n'est pas encore abordé, on en connaît plus sur ces hommes, âgés de 30 à 67 ans ans, qui risque tous 20 ans de réclusion criminelle pour association de malfaiteurs terroriste. Ils sont tous suspectés d'avoir apporté un soutien logistique ou financier aux terroristes de janvier 2015.

Les doyens des accusés, 50 et 67 ans sont Belges. Amis de 30 ans, ils sont tous deux accros aux jeux. Parmi les sept hommes accusés, certains sont garagistes, sans emploi, ambulanciers, vivent de petits boulots. "Je ne vivais que du trafic de stupéfiant, cocaïne, héroïne" explique l'un d'eux, très "adapté" à la détention selon un rapport.

"Ce dossier a foutu ma vie en l'air"

Tous les casiers judiciaires contiennent des condamnations, liées aux stupéfiants, ou au banditisme. La religion musulmane ? "Ça n'a jamais été assassiner des gens" dit l'un, "ça m'a aidé" explique un autre, et puis cet homme de 30 ans, qui ne supporte pas "l'image qu'on veut me coller à tout prix en détention: que je suis un terroriste".

Crâne rasé, un accusé tonne : "J'ai profondément honte de me retrouver aujourd'hui au tribunal dans une affaire comme ça", à côté de lui son co-accusé dit : "Ce dossier a foutu ma vie en l'air". Une avocate des parties civiles lui rétorque: "Et que pensez-vous des victimes ?"

Gwladys Laffitte (avec G.D.)