RMC

#Balancetonporc - Jean Lassalle se défend et s'excuse: "Pardon à toutes celles que j'ai pu choquer"

Mis en cause ces derniers jours sur les réseaux sociaux avec le #Balancetonporc et accusé de harcèlement et agression sexuelle par une ancienne attachée parlementaire, le député Jean Lassalle, ancien candidat à la présidentielle s'est défendu ce mercredi sans Bourdin Direct.

Lui aussi a été mis en cause par le #Balancetonporc. Le député et ancien candidat à la présidentielle Jean Lassalle est venu se défendre ce mercredi dans Bourdin Direct des accusations portées contre lui par plusieurs femmes. Jean Lassalle fait face depuis une dizaine de jours à la publication de plusieurs témoignages dénonçant son comportement avec les femmes.

Julia Castanier, la directrice de la communication du Parti communiste, l’accuse de lui avoir "mis une main aux fesses lorsqu’elle avait 25 ans". Karine Berger, députée (PS) des Hautes-Alpes, dit de lui dans Mediapart qu'il est "le député le plus gluant. Il est vraiment très spécial avec les femmes". Une ancienne élue socialiste, Colette Capedevielle, rapporte qu’il lui a proposé de se doucher avec lui dans les douches mixtes de l’Assemblée. Une journaliste, Mie Kohiyama, raconte qu'il a tenté de l'embrasser lors d'un voyage au Japon en 2007.

"J'admets que j'ai pu choquer"

Sur RMC, Jean Lassalle a d'abord nié avoir commis de tels actes, mais a par contre reconnu avoir une attitude qui pouvait choquer. Il a tenu à s'en excuser. "Pardon à toutes celles, et ceux aussi, que j'ai pu choquer par mon attitude. Je ne la croyais pas mauvaise ou perverse". "Demandez à mon adjointe qui m'a suivi pendant 40 ans, s'il n'y a jamais eu une équivoque? Par contre, j'ai raconté des histoires" grivoises, reconnaît-il. "Il existe un dicton: il n'y a rien de mal dit, ni de mal fait, si ce n'est mal pris. J'admets que j'ai pu être très maladroit et que j'ai pu choquer", a-t-il insisté.

P. G. avec J-J. Bourdin