RMC

"C'est consternant": le cliché d'Emmanuel Macron posant avec un t-shirt dénonçant les violences policières fait polémique

Si des syndicats policiers ont dénoncé l'attitude du président sur le cliché, des victimes de violences policières ont fustigé l'explication d'Emmanuel Macron interrogé à ce sujet.

Une photo qui fait polémique. Jeudi au festival de BD d'Angoulême, le président de la république Emmanuel Macron a posé en compagnie du dessinateur Jul qui venait de lui offrir un t-shirt sans équivoque. Sur le cliché, on voit le chef de l’Etat s'afficher avec un large sourire, tenant un haut évoquant les violences policières, où l’on peut voir un chat éborgné avec l’inscription "LBD 2020".

"Je n’aurai pas pu participer à un tel déjeuner sans dire ce que j’avais à dire. Un tel recours à la force disproportionné, totalement brutal je ne comprends pas comment c’est possible. C’est ce que j’ai dit à Macron qui s’attendait à ce qu’on parle plutôt de Boule et Bill et des Schtroumpfs", a assuré à BFMTV le dessinateur Jul, auteur de la bande-dessiné "Silex and the city".

"Je récuse le terme de violences policières"

Rocco Contento du syndicat Unité SGP police, n’a lui pas du tout apprécié la photo : "C’est un très mauvais signal. Aucun président de la 5e République n’aurait osé faire ça. C’est consternant".

Interrogé, le président de la République a assumé : "De là où je suis, je dois défendre la liberté d’expression, la créativité et l’insolence y compris la création d’artistes qui disent ou font des choses avec lesquelles je ne suis pas en accord. Je récuse le terme de violences policières, la violence est d’abord dans la société", a-t-il assuré.

Mais cette explication du Président est "un déni de la réalité", pour certains blessés par des tirs de LBD ou des observateurs des violences policières.

Nicolas Traino (avec Guillaume Dussourt)