RMC

"Challenge marginaux": la mairie d’Auxerre ouvre une enquête interne

La mairie d'Auxerre a ouvert une enquête interne jeudi, dénonçant une "initiative individuelle" et "inappropriée" après un défi supposément lancé au sein de la police municipale pour déloger des marginaux du centre-ville.

La mairie d'Auxerre (Yonne) a ouvert une enquête interne, dénonçant une "initiative individuelle" et "inappropriée" après un défi supposément lancé au sein de la police municipale pour déloger des marginaux du centre-ville, a-t-on appris jeudi de source municipale.

"Une initiative individuelle, dite du 'challenge', inappropriée et contraire aux valeurs que nous défendons, a été prise sans répondre à une demande de la hiérarchie", assure la municipalité du maire LR Crescent Marault, sur son site internet.

Panier gourmand et chèques-cadeaux

La semaine dernière, le conseiller municipal d'opposition Rémi Prou-Méline (DVG) avait publié des photos qu'il dit avoir été prises dans les locaux de la police municipale. Ces clichés montrent des écritures sur un tableau lançant un "challenge marginaux" qui promet que, "si plus aucun" d'entre eux se trouve d'ici fin avril devant le Monoprix du centre-ville, où des SDF ont l'habitude de mendier, "un sachet de meringues maison + un repas cohésion offert + un bon cadeau Le Point Gourmand + un coffret gourmand personnalité" seront offerts à "chaque agent" de la police municipale. Dénonçant des faits "discriminatoires", Rémi Prou-Méline a saisi la justice.

Contacté, le parquet d'Auxerre a confirmé avoir reçu cette plainte qui a été "prise en compte". Aucun service d'enquête n'a "à ce jour" encore été saisi, a précisé le procureur de la République d'Auxerre, Hugues de Phily.

Rappel des règles déontologiques aux agents

Mais, indique la mairie, "sans attendre une éventuelle suite judiciaire, le maire et l'équipe municipale, conformément aux règles et statuts de la fonction publique, ont souhaité diligenter une enquête interne". "En parallèle, un rappel des règles déontologiques a été réalisé auprès des agents. Le Maire ainsi que les élus de la majorité municipale tiennent à apporter tout leur soutien et leur confiance aux agents de la Police municipale qui assurent une mission ô combien difficile au quotidien", ajoute le communiqué de la mairie, sans donner plus de détails sur les faits.

"Le centre-ville d'Auxerre fait face à un problème récurrent et ancien de mendicité agressive, fréquemment liée à l'alcool: encore récemment, des agressions verbales et physiques ont été signalées", ajoute le communiqué.

RMC avec AFP