RMC

Champigny-sur-Marne: pourquoi le commissariat a-t-il été attaqué?

Les autorités cherchent à savoir pourquoi le commissariat du Val-de-Marne a été attaqué samedi. Et deux hypothèses sont envisagées.

Aucune interpellation n'a pour l'instant été effectuée après l'attaque du commissariat de Champigny-sur-Marne samedi soir. Les policiers ont visionné les caméras de vidéosurveillance, et la trentaine d’individus apparaît masqué, explique à RMC une source proche de l’enquête. Des mortiers ont été retrouvés autour du commissariat. Ils font l'objet d’analyse, pour trouver des empreintes digitales ou génétiques.

Mais les autorités cherchent également à savoir pourquoi le commissariat de Champigny-sur-Marne a-t-il été attaqué? Difficile de répondre à la question sans personne en garde à vue pour l'instant.

Un accident de scooter à l'origine des violences?

Il y a pourtant plusieurs hypothèses : le 1er octobre un jeune du quartier a eu un accident de scooter alors que la police le poursuivait. L’attaque pourrait être une vengeance.

Peut être est-ce aussi une action des trafiquants de drogue, gênés par ce commissariat situé au milieu d’un quartier sensible, haut-lieu du trafic. C'est ce qu'assure une source policière à RMC, qui conclu: "on va les retrouver, c’est une évidence". En attendant, des renforts policiers ont été demandés.

Samedi soir vers minuit, 30 à 40 individus ont attaqué le commissariat de Champigny-sur-Marne situé dans le quartier du Bois-l’Abbé. Ils ont tiré au mortier d’artifices, incendiés des poubelles et endommagés des véhicules. Deux policiers en pause devant le commissariat leur ont échappé de peu en se réfugiant dans le bâtiment et en fermant les grilles.

Maxime Brandstaetter (avec G.D.)