RMC

Double infanticide dans le Gard: la mère avait déposé une main courante 24 heures avant le drame

Information RMC - Deux enfants ont été retrouvés morts samedi à Beaucaire, dans le Gard. Leur père a été mis en examen lundi pour "assassinats". La mère des deux petits garçons avait déposé une main courante vendredi s'inquiétant que son ex-conjoint ne lui ramène pas les enfants.

Selon nos informations, la veille du drame, le vendredi 2 août à 23h30, la mère s’inquiétait que son ex-conjoint n’ait pas présenté les enfants qu’elle devait récupérer pour la semaine. Elle a donc déposé une main courante au commissariat de Tarascon.

Le lendemain, samedi soir, après un nouveau signalement, les corps des deux enfants de 5 et 7 ans étaient retrouvés dans la campagne de Beaucaire, leur père inconscient à leurs côtés. Selon les résultats de l'autopsie, les deux enfants ont été asphyxiés.

Le couple, séparé depuis le début de l’année 2018, avait de nombreux différends au sujet de la garde des enfants. Ils avaient décidé, à l’amiable, d’une garde alternée, entérinée par la justice en juin dernier.

De nombreuses mains courantes depuis un an et demi

Depuis janvier 2018, la mère a déposé au moins cinq mains courantes contre son ex-conjoint, et deux plaintes pour dégradations (l’une, sur la porte de son domicile, l’autre, pour avoir crevé les pneus de sa voiture). Selon une source judiciaire, il n’a jamais été fait état de violences physiques. Mais le père était menaçant, dépressif et suicidaire, selon la famille de la mère.

Selon elle, elle faisait l’objet d’un harcèlement continu de son ex-conjoint, qui semblait vouloir la récupérer. Inquiète, elle aurait adressé un courrier directement au procureur de la république de Nîmes en novembre 2018. Aucune trace de ce courrier n’a été retrouvée au parquet.

Le père mis en examen lundi

Une inquiétude qui a poussé cette femme de 40 ans à demander à ce qu’une expertise psychologique soit réalisée, au moment où la garde des enfants était examinée par la justice en juin dernier. Celle-ci a été refusée car, selon une source judiciaire, il n’aurait pas été rapporté la preuve d’un danger pour les enfants.

Le père, un informaticien de 47 ans, a été mis en examen lundi pour assassinats, et placé en détention provisoire. Il ne nie pas les faits, mais ne les reconnait pas non plus: il invoque un trou noir.

Selon l’avocat de la mère, une marche blanche va être organisée à Beaucaire, a priori samedi matin. Une collecte d'argent a été lancée par la famille pour organiser les funérailles des deux enfants.

Contacté par RMC, l'avocat du père n'a pas souhaité s'exprimer.

Gwladys Laffitte