RMC

Enfant retrouvé mort dans une valise: ce que l'on sait sur l'enquête

Après la découverte du corps d'un enfant de dix ans dans une valise en Seine-et-Marne, sa mère a été interpellée et placée en garde à vue vendredi. Devant les enquêteurs, elle a assuré ne se souvenir de rien.

La mère du petit garçon de 10 ans retrouvé mort dans une valise, jeudi matin en Seine-et-Marne, a été mise en examen pour homicide volontaire sur mineur dimanche. Elle est accusée d'avoir tué son fils à coups de couteau puis d'avoir déposé dans une benne à gravats une valise dans laquelle se trouvait le corps du garçon.

Les éléments recueillis par les enquêteurs sont accablants pour elle. Il y a d'abord ce couteau retrouvé le lendemain de la découverte du corps au moment de l'interpellation de la mère de l'enfant. Un couteau qui porte des traces de sang. Tout en sachant que l'autopsie révèle que l'enfant a bien été tué au moyen d'une arme blanche. Il s'agit là de l'élément principal de l'enquête, auquel vient s'ajouter le témoignage confus de la mère de famille.

>> A LIRE AUSSI - Compagne d'un policier morte à Paris: la piste du féminicide se confirme

Des comportements incohérents?

Placée en garde à vue depuis vendredi matin, après avoir fui pendant deux jours, elle est restée évasive face aux enquêteurs et a évoqué un trou de mémoire au moment des faits. Malgré ses approximations, les enquêteurs ont réussi à retracer la journée de la suspecte. Elle se serait débarrassée du corps dans une valise déposée dans une benne à gravas avant de revenir nettoyer sa maison et de se débarrasser des objets ayant servi au ménage dans une poubelle voisine.

D'après ses proches, la femme présentait parfois des comportements incohérents et aurait consulté un médecin psychiatre à l'issue du premier confinement. Mais selon l'enquête, aucun précédent psychiatrique n'a été notifié. Le père de l'enfant avait signalé la disparition de son fils et de sa campagne mercredi soir, en rentrant à son domicile à Ferrières-en-Brie, en Seine-et-Marne.

>> A LIRE AUSSI - Allemagne: deux policiers abattus, la police recherche les meurtriers

Alexandre Distel (avec G.D.)