RMC
Exclusivité

Enquête ouverte après une plainte contre une crèche People & Baby à Metz pour "violence sur mineur"

INFO RMC - Les parents d'un bébé de 7 mois et demi ont porté plainte le 9 décembre contre une crèche People and Baby de Metz pour "violence sur mineur". Le 30 novembre, ils avaient récupéré leur enfant l'œil "injecté de sang" et avec des traces de griffure. Le groupe conteste ces accusations.

Une enquête préliminaire a été ouverte après une nouvelle plainte déposée contre une crèche du groupe People & Baby à Metz, pour "violence sur mineur". Le 30 novembre, une maman récupère son enfant de 7 mois et demi "l'œil gauche injecté de sang", déclare-t-elle, un bleu à la tempe et une griffure dans l'oreille. Le 9 décembre, le couple décide de porter plainte. Il souhaite garder l'anonymat.

“Je ne souhaite à aucun parent de vivre cette minute là où j’ai été seule face à mon bébé abîmé”, confie cette maman. Devant elles sont exposées les photos imprimées d'un bébé joufflu, l'œil rougi, la tempe bleutée, l'oreille griffée, au milieu des certificats de médecins.

“Le soir même, nous trouvons par chance un ophtalmologue qui émet l’hypothèse d’une contusion bulbaire nasale gauche”, explique la maman.

Suit un rendez-vous avec la directrice de la crèche. “Je lui dis que deux médecins disent quand même que c’est un coup”, explique la maman. “On imagine un enfant qui le tape avec un jouet, ce n’est pas une scène traumatisante, mais on nous dit que le bébé est surveillé sans cesse par une puéricultrice qui est à côté de lui”, ajoute le père. "Ça arrive les accidents domestiques, mais qu’on nous dise ce qui s’est passé”, insiste la jeune maman.

Les accusations de violence contestées par People & Baby

Le groupe maintient que l’enfant s'est réveillé de la sieste avec l'œil rouge, et signale notamment trois cas de conjonctivite dans l'établissement de Metz "en même temps et la semaine suivante".

“On n’a pas l’arcade rougie comme sur les photos du jour même avec une conjonctivite. Donc il y a de la colère, un sentiment vraiment très désagréable d’être pris pour des idiots”, réagit le père.

Contacté par RMC, People and Baby conteste fermement les accusations de violence. "Les professionnelles qui étaient sur place n’ont rien vu, elles ne se sont pas inquiétées”, assure le groupe.

Marion Gauthier avec Guillaume Descours