RMC

Expulsion de l'imam Hassan Iquioussen: son fils "sous le choc" se confie à RMC

EXCLU RMC. Le fils de l'imam Hassan Iquioussen, dont le Conseil d'Etat a validé mardi l'expulsion, confie à RMC qu'il est "sous le choc" et assure "ne pas avoir de nouvelles" de son père. Il estime que Gérald Darmanin utilise son père pour "faire sa pub".

Le Conseil d'Etat a donné son feu vert mardi à l'expulsion de l'imam Hassan Iquioussen. La cour estime que ses propos antisémites et hostiles aux femmes constituent bien "des actes de provocation explicite et délibérée à la discrimination ou à la haine". Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a immédiatement salué une "grande victoire pour la république" et s'est défendu de toute politique du chiffre des expulsions.

Depuis l'annonce de cette décision, l'imam Iquioussen est introuvable. Après la décision du Conseil d'Etat, la police s'est rendue dans l'après-midi au domicile du prédicateur de nationalité marocaine, à Lourches près de Valenciennes (Nord) afin de l'interpeller pour l'expulser vers le Maroc. Mais, ils ne l'ont pas trouvé.

"Darmanin a décidé de prendre mon père en bouc-émissaire pour faire sa pub"

Soufiane Iquioussen, le fils de l'Imam Iquioussen s'est confié à RMC ce mercredi matin en exclusivité. Pour lui, sa famille est victime d'une injustice. Il indique "ne pas avoir de nouvelles" de son père, et que ce dernier a décidé il y a déjà quelques semaines de "prendre ses distances, d'aller se reposer un petit peu", en laissant son téléphone chez lui. Le fils se dit "sous le choc", "ne pas comprendre ce qu'il se passe" et trouve "aberrant" tout le dispositif mis en place pour retrouver son père en vue de son expulsion.

"On dirait qu'on est à la recherche d'un terroriste, en quelques semaines c'est devenu l'homme à abattre", regrette-t-il.

"Mon père représente à lui seul 'l'ennemi de la République', il n'y a rien qui justifie ça aujourd'hui. Il n' a jamais été condamné pour les propos qu'on lui reproche. Il n'a commis aucun délit, ni aucun crime. Son pays c'est la France on ne pensait pas qu'ils en arriveraient jusque-là. Il y a des conséquences humaines derrière, aujourd'hui c'est une famille complète qui souffre de ça", lance-t-il avant de s'attaquer à Gérald Darmanin: "Il a un agenda législatif, des ambitions, il a décidé de prendre mon père comme bouc-émissaire pour faire sa pub", conclut-il.

Romain Poisot (édité par J.A.)