RMC

Le Conseil d'Etat valide l'expulsion de l'imam Iquioussen, annonce Gérald Darmanin

Selon le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin, le Conseil d'Etat a validé ce mardi l'expulsion de l'imam Hassan Iquioussen.

Le Conseil d'Etat a validé ce mardi l'expulsion de l'imam Iquioussen, a annoncé le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin sur Twitter.

"Le Conseil d’Etat valide l’expulsion de M. Iquioussen qui tient et propage notamment des propos antisémites et contraires à l’égalité entre les femmes et les hommes. C’est une grande victoire pour la République. Il sera expulsé du territoire national", a-t-il assuré.

Dans sa décision, le Conseil d'Etat a estimé que "les propos antisémites tenus depuis plusieurs années" ainsi que "son discours sur l'infériorité de la femme et sa soumission à l'homme", constituaient des actes "de provocation explicite et délibérée à la discrimination ou à la haine justifiant la décision d’expulsion".

Par ailleurs, le Conseil d'Etat estime que cette expulsion ne saurait porter atteinte à la vie privée et familiale de l'imam Iquioussen.

"Pour ces raisons, le juge des référés du Conseil d'État annule l’ordonnance du juge des référés du tribunal administratif de Paris et rejette la demande de suspension de l’expulsion présentée par M. Iquioussen", assure le conseil d'Etat.

Positions "anti-républicaines"

Âgé de 58 ans, Hassan Iquioussen est né en France à Denain (Nord) d’un père mineur arrivé du Maroc dans les années 30. À 18 ans, il n’avait pas demandé la nationalité française. Marié, il est père de 5 garçons et a 15 petits enfants. Devenu prédicateur, proche des Frères musulmans et de Tariq Ramadan et très actif sur les réseaux sociaux, il cumule 33 millions de vues sur sa chaîne YouTube.

Au printemps, le renouvellement de son titre de séjour lui a été refusé en raison de ses prises de positions jugées anti-républicaines.

G.D.