RMC

Agression mortelle à Thiais: trois mineurs en garde à vue, la piste d'une rixe privilégiée

Trois jeunes, soupçonnés d'avoir mortellement poignardé un adolescent devant son lycée à Thiais (Val-de-Marne) ce lundi, ont été placés en garde à vue. Selon les enquêteurs, il pourrait s'agir d'une rixe entre bandes rivales de deux villes voisines.

Trois suspects, tous mineurs, ont été placés en garde à vue après la mort d'un adolescent de 16 ans à Thiais (Val-de-Marne), près de Paris. Ce jeune homme a été poignardé devant son lycée, le lycée Guillaume Apollinaire, après des affrontements entre bandes rivales.

Les trois suspects sont âgés de 15 à 16 ans. L’un d’entre eux était déjà placé sous contrôle judiciaire, dans le cadre d’une autre affaire, avec interdiction de se rendre à Thiais sauf dans le cadre de sa scolarité.

Pour l’heure, les circonstances du drame sont encore floues. Plusieurs témoins affirment que la victime aurait tenté de s’interposer entre les deux groupes, tandis que le procureur lui parle d’un guet-apens. Il fait peu de doute en tout cas que la rixe était préparée à l’avance. Cinq à dix agresseurs, armés notamment de gazeuses et clubs de golf, certains cagoulés, attendaient à proximité du lycée vers 8h lundi matin avant de prendre en chasse les victimes, relate le procureur.

Une rivalité bien connue

Peut-être une vengeance après une précédente rixe vendredi soir dernier. La police avait alors intercepté une quinzaine de jeunes de Thiais se rendant en direction de Choisy-le-Roi. C’est en tout cas le scénario d’une rivalité de bandes entre les deux communes qui est la piste privilégiée par les enquêteurs. Une rivalité ancienne et connue des services de police, d’autant que le lycée se trouve à la frontière des deux villes et accueille des jeunes venus de part et d’autre.

L'année dernière en Île-de-France, les phénomènes de bandes rivales ont fait 239 blessés et 17 morts.

Romain Houg avec Guillaume Descours