RMC

Hausse des braquages de bijouteries en 2017: "il a sorti une arme et a pris en otage un de mes collègues"

En France, le nombre de vols à main armée a augmenté de 110% sur les quatre premiers mois de l'année 2017 par rapport à l'an dernier.

21 braquages ont été commis -ou tentés- depuis le début de l'année, contre 10 à la même période en 2016. Une remontée spectaculaire, alors que la tendance était à la baisse ces dernières années. Une hausse spectaculaire de 110%.

RMC a rencontré le personnel d'une boutique de montres à Paris qui s'est fait braquer le 9 mai dernier. 86 montres dérobées pour un butin estimé à 1,5 million d'euros. Braquage éclair devant un personnel impuissant: Inès, la gérante, se rappelle de tout dans les moindres détails: "Un monsieur très bien habillé s'est présenté, sans gants, sans masque, avec un petit chapeau mais on voyait très bien son visage, sans sac. Il a sorti une arme, il a pris en otage un de mes collègues et il l'a forcé à vider les vitrines".

"On est révoltés"

Après coup, pas de traumatisme, pas d'appréhension à retourner au travail mais de la colère: "On s'attendait à tout sauf à ça. Franchement on est révolté de se dire que c'est aussi facile de venir et de voler tout le stock comme ça, en trois minutes".

Pour corriger le tir, Sandrine Marcot, de l'Union de la Bijouterie Horlogerie, propose 2 mesures: "Assouplir la réglementation autour de la vidéoprotection, permettre de laisser le professionnel visionner les images et alerter les forces de police s'il a un doute. Et le deuxième point: assouplir également l'accès aux agents de sécurité privée sur la voie publique et leur permettre de patrouiller et de pouvoir transmettre des informations à l'instant T aux forces de police".

Des mesures qu'elle compte soumettre au nouveau ministre de l'Intérieur Gérard Collomb, à qui elle a demandé rendez-vous.

P.B. avec Benjamin Smadja et Alfred Aurenche