RMC

Incendie à Rambouillet: la piste de la mère ayant tué ses deux enfants privilégiée

La mère de famille pourrait avoir tué ses deux enfants (illustration).

La mère de famille pourrait avoir tué ses deux enfants (illustration). - AFP

Trois cadavres ont été retrouvés dans un logement à Rambouillet (Yvelines) après l'incendie de ce dernier, mercredi. Il s'agit d'une mère de famille et de ses deux enfants. L'hypothèse privilégiée des policiers est celle d'un double infanticide suivi d'un suicide.

Dans l'enquête sur l'incendie survenu mercredi à Rambouillet (Yvelines), les policiers privilégient l'hypothèse qu'une mère de famille, menacée d'être expulsée d'un logement, ait pu tuer ses deux enfants avant de se suicider, a indiqué jeudi à l'AFP une source proche de l'enquête.

Le titulaire du bail, l'ancien compagnon de cette femme, avait saisi le tribunal de proximité de Rambouillet, qui avait ordonné ce mardi, la veille de l'incendie, l'expulsion de l'occupante du logement.

Le feu s'est déclaré mercredi vers 7h, dans un appartement d'une résidence de trois étages de cette ville, faisant trois morts. Une enquête judiciaire pour "meurtre" et "destruction volontaire par incendie ayant entraîné la mort a été ouverte.

Des violences auraient été exercées sur l'adolescent

"Les toutes premières constatations médico-légales faites sur place conduisent en effet à envisager que des violences graves ont été exercées sur l'adolescent" retrouvé mort après le sinistre avec une femme qui pourrait être sa mère, âgée de 48 ans, et un enfant qui pourrait être sa soeur de 8 ans, a expliqué le parquet de Versailles dans un communiqué diffusé mercredi.

Selon les premières investigations, il ressort que cette femme était "occupante sans titre de l'appartement, dont le titulaire du bail avait été son compagnon de 2018 à 2020, date de leur séparation".

Depuis cette date, elle occupait seule le logement, avec ses enfants, issus d'une précédente union.

L'ancien compagnon a été entendu mercredi par les enquêteurs de la police judiciaire de Versailles "en cette qualité", a précisé jeudi le parquet de Versailles, sollicité par l'AFP. Cet homme "n'a pour l'instant rien à voir" avec le drame, a ajouté la source proche de l'enquête.

Des autopsies vont être réalisées sur les trois corps pour établir plus précisément les circonstances des décès.

AB avec AFP