RMC

Nouvelles révélations dans l'affaire Elisa Pilarski: le compagnon de la victime a-t-il menti sur une morsure du chien Curtis?

Vincent Gérard, directeur et rédacteur en chef d’Oise Hebdo et de L’Axonais, était l'invité de RMC. Il répondait aux questions de Jean-Jacques Bourdin.

Une "fausse" morsure de chat, un SMS troublant... De nouvelles informations ont été dévoilées dans l’affaire Elisa Pilarski, cette jeune femme de 29 ans décédée mi-novembre en forêt de Retz, dans l'Aisne, des suites d'une hémorragie liée à des morsures de chien.

Selon nos confrères d’Oise Hebdo et de L’Axonais, dont Vincent Gérard, directeur et rédacteur en chef était l'invité de RMC jeudi matin, Christophe Ellul, le compagnon d'Elisa, aurait pu mentir sur une morsure dont la jeune femme a été victime en mai dernier, six mois avant le drame.

Si ce dernier a toujours affirmé sur les réseaux sociaux que la blessure avait été causée par un chat, photo du certificat médical à l’appui, et non par Curtis ou l'un de ses autres chiens, le quotidien de l'Oise a publié mercredi une photo de la main blessé d’Elisa Pilarski. 

Un SMS troublant

On peut ainsi y découvrir une main ensanglantée avec deux entailles: l'une à la paume, l’autre au majeur. Chacun des doigts affichent plusieurs point de suture. Des blessures impressionnantes, mais "impossible" qu'elles étaient causée par un chat selon le médecin cité par le journal.

Selon leur source, Elisa Pilarski aurait aussi confié à sa mère l’été dernier que c’est bien Curtis qui l’a mordu, alors que la jeune femme essayait de stopper une bagarre avec un chat. 

Vincent Gérard, directeur et rédacteur en chef, affirme sur RMC que le compagnon d’Elisa "a menti sur le fait que son chat était vacciné". Le journal a produit une capture d'écran d'un SMS supposé de Christophe Ellul:

"Je sais très bien ce que je leur ai dit, j'ai menti, j'ai dit que le chat était vacciné, on doit appeler le centre anti-rage. L'infection est trop importante, elle doit rester trois jours à l'hôpital".
Nouvelles révélations dans l'affaire Elisa Pilarski: le compagnon de la victime a-t-il menti sur une morsure du chien Curtis?
Nouvelles révélations dans l'affaire Elisa Pilarski: le compagnon de la victime a-t-il menti sur une morsure du chien Curtis? © RMC

"Ce chien n'a pas de papier"

Christophe Ellul le compagnon d’Elisa répond à ses accusations. Sur les réseaux sociaux il publie un certificat médical, datant 17 mai 2019. le certificat traite d’une blessure "suite à une morsure de chat". 

Autre nouveau détail apporté par nos confrères: la lignée de Curtis. Selon Vincent Gérard, le chien "est un pitbull, interdit en France, né au Pays-Bas". 

"En fait, c'est un chien qui n'existe pas. Lorsque sa compagne est mordue, il ne peut pas dire qu'elle a été mordue par quel chien car ce dernier n'existe pas, il n'a pas de papier, n'est pas inscrit au Livre des Origines Français, le LOF. Il serait issu d'une portée de cinq chiots, sa mère s'appellerait 'Black Bitch' et son père 'Vin Diesel'" explique-t-il sur RMC.

Mensonge ou pas, l’avocat de Christophe Ellul dénonce “une fixation” sur le chien Curtis: "Une façon de brouiller les pistes pour nous dissuader d’aller voir du côté de la chasse à court".

Maxime Brandstaetter avec Xavier Allain