RMC

Fin des cagoules, manifestations filmées... Le gouvernement envisage une refonte du maintien de l'ordre

Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, au cours d’un congrès d’un syndicat de policier a annoncé quelques principes de ce nouveaux schéma.

Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin devrait présenter ce vendredi après-midi le nouveau schéma du maintien de l’ordre. La réflexion autour de ce nouveau schéma avait été lancée, il y a plus d’un an, en juin 2019, pour réfléchir à revoir le maintien de l'ordre après sept mois de “gilets jaunes” et de débats sur les violences policières.

Plusieurs groupes de travail ont réfléchi sur la question, le défenseur des Droits jacques Toubon, la Ligue des droits de l'Homme, reporters sans frontière et beaucoup d’associations ont été consultées.

“La police de la république doit pouvoir montrer son visage”, explique Gérald Darmanin. Il veut en finir avec la cagoule, qui est utilisé par les forces de l’ordre qui veulent préserver leur anonymat en manifestation. En contrepartie le ministre de l'Intérieur veut obliger télévision et réseaux sociaux qui diffusent les images d’un événement à flouter le visage des CRS et gendarmes mobiles. 

Les manifestations entièrement filmées par des drones?

Il veut aussi que des drones filment l’intégralité des manifestations, “et pas les cinq secondes incriminantes” pour les forces de l’ordre dit le ministre. Cette nouvelle version du maintien de l’ordre pourrait modifier l’utilisation de certaines armes comme le LBD où les grenades de désencerclement “mais il ne s'agit pas de désarmer les policiers face à une violence de plus en plus accrue", a d’emblée rassuré le ministre.

Enfin, d’après plusieurs sources des médiateurs devraient être déployé lors des manifestations pour assurer un dialogue entre force de l’ordre et manifestants.

Maxime Brandstaetter avec Guillaume Descours