RMC

"Gilets jaunes": les chiffres de la réponse pénale

Garde à vues, condamnations... Les chiffres de la réponse pénale durant le mouvement des "gilets jaunes" ont été diffusés par le quotidien Le Monde.

Alors que le mouvement des "gilets jaunes" fêtera ses un an le 17 novembre, le journal Le Monde a pu rassembler les chiffres de la réponse pénale apportée au mouvement dans toute la France. Le quotidien fait la synthèse des remontées qu'ont fait parvenir l'ensemble des parquets de France au ministère de la Justice. Un bilan provisoire qui couvre la période allant du premier samedi de mobilisation en novembre 2018 jusqu'au 31 juin 2019.

7 mois où la mobilisation a été la plus forte ce qui permet de dégager une grande tendance des suites judiciaires données à cet affrontement hebdomadaire inédit.

10.000 GAV, 3.100 condmanations, 400 peines de prison

Au total plus de 3.100 condamnations ont été prononcées. Un record pour un mouvement social. Dans le détail : 400 condamnations ont donné lieu à des peines de prison ferme avec mandat de dépôt c'est à dire incarcération immédiate. Des peines qui dans l'ensemble sont allées de quelques mois à 3 ans de prison maximum avec ou sans sursis.

L'autre grand indicateur est le nombre de gardes à vue : plus de 10.000 dans toute la France durant les 7 mois les plus durs de la mobilisation. C'est à Paris que ce sont concentrées près du tiers de ces gardes à vue: un peu plus de 3.000. Près de la moitié de celles-ci ont été classées sans suite.

Un chiffre qui démontre bien l'utilisation préventive de la garde à vue, qui a permis notamment d'empêcher des participants de venir grossir les rangs de la mobilisation des "gilets jaunes".

Jean-Baptiste Bourgeon (avec J.A.)