RMC

Images d'un CRS jetant un pavé le 1er-Mai: l'auteur de la vidéo raconte la scène

Deux enquêtes ont été ouvertes après la diffusion d'une vidéo montrant un policier lancer un pavé en direction de manifestants. L'auteur des images raconte le contexte de ce "coup de sang".

C'est une vidéo qui fait le tour des réseaux sociaux. La scène s'est déroulée le 1er mai dernier à Paris vers 17 heures, boulevard de l'Hopital, tout près de l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière. Alors que des CRS armés de boucliers et lanceurs de balle de défense (LBD) font face à un attroupement, on peut voir un CRS attraper un pavé et le lancer devant lui dans un grand geste en direction des manifestants. 

Un acte qui a choqué de nombreuses personnes. Le préfet de police Didier Lallement a saisi l'IGPN, la police des polices. Le parquet de Paris a également ouvert une enquête judiciaire et confié les investigations à l'IGPN.

Le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, a réagi vendredi à ces images: "S'il y a faute, il y aura sanction, sanction administrative et sanction judiciaire".

"Il y a une fatigue extrême, ils sont sur le terrain depuis six mois, tous leurs congés sautent, et ce genre de choses arrivent, forcément"

Laurent Bortolussi est journaliste et l'auteur de cette vidéo, il nous raconte ce qu'il a vu.

"Il pète un plomb à un moment donné, il ramasse une pierre qui est au sol et lance en direction des manifestants. Il ne le fait qu'une fois. C'est un coup de sang, peut-être a-t-il reçu personnellement un ou deux projectiles dangereux sur lui et il a cette réaction. 
Il n'a blessé personne mais ça aurait pu être dramatique. Il y a quand même eu une violence, pas aussi forte comme on pouvait le craindre au départ, mais qui a quand même été très marquée. Il y a une fatigue extrême des forces de l'ordre, ils sont sur le terrain depuis six mois, tous leurs congés sautent, et ce genre de choses arrivent, forcément."

Par ailleurs le préfet de police de Paris a saisi l'IGPN vendredi pour deux autres vidéos. L'une où l'on voit un policier en train de gifler violemment un manifestant devant un commerce du boulevard du Montparnasse, à Paris. L'autre montre un policier qui introduit sa matraque dans le pantalon d'un manifestant. 

Valentine Rault avec James Abbott