RMC

Incendie mortel de Vaulx-en-Velin: "Pas de produit inflammable" retrouvé, selon la maire

Invitée d’"Apolline Matin" ce mardi sur RMC et RMC Story, la maire de Vaulx-en-Velin Hélène Geoffroy a confirmé qu’aucun produit inflammable n’avait été retrouvé par les enquêteurs après l’incendie qui a provoqué la mort de dix personnes, dont quatre enfants, vendredi dernier.

"J’ai demandé les moyens d’une enquête la plus complète possible". Après l’incendie qui a provoqué la mort de dix personnes, dont quatre enfants, vendredi dernier à Vaulx-en-Velin (Rhône), la maire de la ville, Hélène Geoffroy (PS), attend les conclusions des enquêteurs sur les raisons du drame. Le parquet de Lyon a annoncé l'ouverture d'une information judiciaire pour "dégradation volontaire par incendie ayant entraîné la mort". Aucune interpellation n’a eu lieu pour le moment. Et aucun produit inflammable n’a été retrouvé sur les lieux de l’incendie, comme l’a confirmé le procureur à Hélène Geoffroy.

"Nous n’avons bien sûr aucune idée sur le sujet (l’origine du feu, ndlr), explique la maire de Vaulx-en-Velin dans ‘Apolline Matin’ ce mardi sur RMC et RMC Story. Le procureur me disait hier qu’il n’excluait aucune hypothèse, dans la mesure où ils n’avaient pas trouvé de produit inflammable ou d’accélérateur de feu. Nous sommes dans le moment du deuil, mais nous avons aussi besoin d’explications et de comprendre les causes du drame. Nous les devons aux familles et aux habitants de la ville. Le procureur m’a assuré qu’avec les juges d’instruction, l’enquête serait faite de façon approfondie."

"Toutes les pistes existent, ajoute Hélène Geoffroy alors que la présence de dealers dans l’immeuble a été soulevée. Sans faire les liens, si vous demandez s’il existe des trafics, évidemment." Elle demande donc plus de moyens policiers pour éviter la réinstallation des points de deal. Un message qu’elle appuiera ce mardi après-midi à Matignon, où elle sera reçue par la Première ministre Elisabeth Borne.

Les familles temporairement relogées dans un internat

En attendant les conclusions de l’enquête et la réponse de l’Etat sur la présence policière, la maire de Vaulx-en-Velin s’assure que les proches des victimes de l’incendie et les habitants de l’immeuble soient pris en charge.

"Nous sommes avec les familles depuis vendredi, à l’aube, après ce tragique incendie, souligne-t-elle. Nous les avons accompagnées, d’abord dans un lieu d’hébergement pour le week-end, puis maintenant dans l’internat d’un lycée. Elles sont accompagnées par les services de la ville, de la métropole de Lyon, des associations de jeunes qui sont extrêmement mobilisées. Nous avons reçu beaucoup de dons pour pouvoir les aider. Nous avons aussi mis une cellule de soutien psychologique avec l’Etat. Il s’agit de pouvoir donner un minimum de sérénité pour accompagner le relogement pérenne de ces familles. Il y a 38 familles concernées. Il faut à la fois accompagner tout de suite et préparer le relogement. Ce travail a commencé avec une cellule de relogement dédiée, pour que chaque famille puisse être aidée. Et il y a l’accompagnement des familles des disparus. Notre ville est endeuillée. Nous accompagnons les proches des victimes."

LP