RMC

Injures racistes contre une caissière: la cliente sera jugée pour "injures publiques" et "tentative de vol"

Dans l'attente de l'audience, la jeune femme a été placée sous contrôle judiciaire et lui a interdit de paraître à Annemasse et d'entrer en contact avec les employés du magasin.

Une femme soupçonnée d'avoir lancé des injures racistes à une caissière d'un magasin Carrefour d'Annemasse, en Haute-Savoie, comparaîtra devant le tribunal correctionnel début juillet, a-t-on appris lundi soir auprès du procureur de Thonon-les-Bains.

Elle sera "jugée pour les faits d'injures publiques commises à raison de l'appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion et pour ceux de tentative de vol en état de récidive légale", précise Bruno Badré dans un communiqué, à l'issue de la garde à vue de la prévenue.

"Sale négresse va, sale Noire! Y a que les Noirs pour faire ça. Tu vois les Africains comme toi...", pouvait-on entendre dans une vidéo publiée vendredi sur Twitter. Une cliente, poussant un charriot et quittant le magasin, y invectivait le personnel.

>> A LIRE AUSSI - Insultes racistes contre une caissière à Annemasse: quelle est la cause de l'incident?

L'enregistrement, d'une trentaine de secondes, ne montre pas l'origine de l'incident. Selon des témoins, la caissière fait remarquer à cette cliente qu'elle a oublié de scanner quelques articles. Le ton monte quand cette dernière est soupçonnée d'avoir eu l'intention de voler. 

"On veut que cette dame réponde de ses actes!"

Trois jours plus tard, la salariée insultée est encore choquée, raconte Mansour, son beau-fils sur RMC: "Ce sont des propos très graves, on veut que Justice soit faite, que cette dame réponde de ses actes et qu'elle soit condamnée" confie-t-il.

Samedi, un message audio attribué la cliente mise en cause a été diffusé sur ce même réseau social dans lequel elle explique avoir été elle même insultée par la caissière, en se défendant d'être raciste. Elle explique avoir d'abord été traitée de "maghrébine prostituée et voleuse" alors qu'elle "avait du mal à scanner ses articles".

"Je suis de conviction musulmane, je suis Africaine comme elle (la caissière, ndlr), mais le problème c'est qu'il faut qu'ils arrêtent de se cacher derrière leur pseudo-racisme, alors que ce sont eux qui attaquent les gens", affirme-t-elle.

Deux plaintes pour injures ont été déposées par des employés du supermarché. Le groupe Carrefour a lui déposé une plainte pour tentative de vol, selon le parquet.

"Solidarité avec notre collègue injuriée. Ces propos racistes sont inacceptables. Nous les condamnons très fermement et portons plainte", avait tweeté l'enseigne samedi. Convoquée par la police, la cliente s'était présentée au commissariat d'Annemasse lundi après-midi.

Dans l'attente de l'audience où elle sera jugée pour la totalité des faits, elle a été placée sous contrôle judiciaire par le juge des libertés et de la détention qui lui a interdit de paraître à Annemasse et d'entrer en contact avec les employés du magasin.

La rédaction de RMC avec AFP