RMC

L’appel d’une mère dont le fils a disparu en Birmanie: "je veux croire qu’il lui reste des ressources"

Mardi matin, c’est une mère inquiète qui a lancé un appel sur RMC. Son fils Arthur, parti faire le tour du monde il y a trois ans, ne donne plus signe de vie depuis la fin janvier. Il a disparu quelque part entre le Bangladesh et la Birmanie.

Mireille Daligault est une mère inquiète. Son fils, Arthur, a décidé de parcourir le monde à pied depuis 3 ans. Elle a toujours accepté ce projet et était en contact avec son fils lorsqu’il était aux quatre coins du monde. Seulement, depuis la fin janvier, son fils a disparu quelque part entre le Bangladesh et la Birmanie. Les autorités françaises sont mobilisées et sa mère garde espoir.

"On évite de penser à des choses trop dures sinon on perd toute action, donc on reste dans le vivant. On pense qu’il a pu être emprisonné où qu’il a pu avoir un accident. Il a déjà attrapé une fois le paludisme donc on se dit qu’il peut être malade quelque part. Mais il est dans un pays qui n'est pas très accueillant, avec des tensions énormes. Je veux croire qu’il lui reste des ressources et il a besoin de nous c’est évident".

Dans le village de Lieuran-Cabrières dans l’Hérault, les habitants de la petite commune découvrent la nouvelle pour la plupart, et ont décidé de se mobiliser comme Gérald de Murcia, voisin de Mireille, la maman. "On est tout proche d’elle que depuis trois ou quatre jours parce qu’on ne savait pas tout ça. Elle n’a pas voulu gêner le village et ses amis. Depuis que nous sommes au courant, on a mis le feu au village. On a envoyé des mails à tout le monde. C’est important pour elle parce qu’elle n’est plus seule et c'est aussi important pour Arthur parce que, plus on fera de bruit avec son histoire, plus on aura de chance de le ramener".

Bourdin Direct avec A. B.